Les cellules Car-T sont-elles un premier pas vers un traitement universel des cancers ?
Les cellules Car-T sont-elles un premier pas vers un traitement universel des cancers ?
Les cellules Car-T sont-elles un premier pas vers un traitement universel des cancers ? ©AFP - SAUL LOEB / AFP
Les cellules Car-T sont-elles un premier pas vers un traitement universel des cancers ? ©AFP - SAUL LOEB / AFP
Les cellules Car-T sont-elles un premier pas vers un traitement universel des cancers ? ©AFP - SAUL LOEB / AFP
Publicité
Résumé

Comment le corps se défend-il contre le cancer ? Comment l’aider dans cette action grâce aux cellules Car-T ? Avec quelles réussites ? Depuis quand cette solution est-elle appliquée ? Quels sont les effets secondaires des cellules Car-T et comment les réd

avec :

Catherine Thieblemont (Chef du service d’hémato-oncologie à l'hôpital Saint Louis de Paris, et professeur d’hématologie à la faculté Paris Diderot.), Sebastian Amigorena (Chercheur en immunologie et directeur du Centre d'immunothérapie de l'Institut Curie à Paris).

En savoir plus

Il y a dans la littérature de vulgarisation scientifique quelques marronniers qu’il faut toujours prendre avec beaucoup de pincettes : le remède contre la maladie d’Alzheimer, la découverte du vaccin contre le SIDA ou le traitement universel contre le cancer. Si chacune de ces découvertes constituerait une forme de graal de la médecine moderne, il n’en reste pas moins que la recherche en est encore loin et pourtant, fin janvier la presse scientifique titrait sur un nouvel espoir de traitement universel contre le cancer via l’élargissement d’un procédé d’immunothérapie qui a déjà fait ses preuves : les cellules CAR-T. Que sont-elles ? Où en est précisément la recherche ? Et s’approcherait-on, enfin, de l’un de ces fameux graals ?

L’oncologie abat ses CAR-T c’est le programme universel qui est le nôtre pour l’heure qui vient.

Publicité

Pour tout comprendre au fonctionnement de ces cellules CAR-T et apporter les réserves nécessaires à l’enthousiasme parfois un peu précipité de nos confrères de la presse scientifique, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Catherine Thieblemont, cheffe du service d’hémato-oncologie à l’hôpital Saint-Louis à Paris et professeure d’hématologie à l’université Paris Diderot ; et Sebastian Amigorena chercheur en immunologie et directeur du centre d’immunothérapie de l’Institut Curie, à Paris.

Le reportage du jour

Rencontre avec Franck Perez directeur de recherche CNRS à l’Institut Curie, directeur de l’Unité “Biologie cellulaire et cancer”  et co-fondateur avec Sebastian Amigorena de la société Honing Biosciences. Comment réguler les effets des cellules Car-T et vers quel type de cancer peut-on étendre le recours à cette thérapie cellulaire ? Par Antoine Beauchamp : 

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage Franck Perez Honing Biosciences

8 min

Les repères

  • L’usage des cellules CAR-T en immunothérapie permet de traiter seulement certains cancers 
  • Petit dernier de l’immunothérapie, il est en pleine explosion depuis 10/20 ans
  • Ce type de traitement est commercialisé aux Etats-Unis depuis 2017 et en Europe depuis 2018. 
  • Son fonctionnement personnalisé complique encore sa conception et son coût

Liens

[Thread] Retrouvez les sources de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

En savoir plus : Immunothérapie : vers un traitement universel du cancer

Les références musicales

Le titre du jour : Cancer for the cure par Eels

Le générique de début : Music to watch space girls by par Leonard Nimoy

Le générique de fin : Says par Nils Frahm

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Natacha Triou
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration
Alexandra Delbot
Collaboration