La science à la poursuite du crime

Le Capitaine Howard L. Barlow de la Police de Los Angeles examine une empreinte digitale, grossie 500 fois, en 1925
Le Capitaine Howard L. Barlow de la Police de Los Angeles examine une empreinte digitale, grossie 500 fois, en 1925 ©Getty -  FPG
Le Capitaine Howard L. Barlow de la Police de Los Angeles examine une empreinte digitale, grossie 500 fois, en 1925 ©Getty - FPG
Le Capitaine Howard L. Barlow de la Police de Los Angeles examine une empreinte digitale, grossie 500 fois, en 1925 ©Getty - FPG
Publicité

Comment est née la police scientifique et qui est Alphonse Bertillon son fondateur ? Quelles grandes évolutions ont connu les techniques de la police scientifique ? Que fait la police scientifique sur une scène d’infraction ou de crime ?

Avec
  • Richard Marlet Commissaire divisionnaire honoraire, consultant audiovisuel Police-Justice
  • Pierre Piazza Docteur en science politique et chargé de recherche à l'Institut des hautes études de la sécurité intérieure.

C’est aujourd’hui qu’est inaugurée l’exposition « La science à la poursuite du crime : d’Alphonse Bertillon aux experts d’aujourd’hui » aux Archives Nationales, l’occasion était trop belle pour que nous nous interrogions sur la transformation progressive du policier et du gendarme en scientifique, ou l’inverse. Comment la science a révolutionné la façon de conduire une enquête au cours du XXème siècle ? Jusqu’où peut-elle aller pour confondre un suspect, et quelle est la limite entre ce que la science peut nous dire d’un crime et son intrusivité dans le champ des libertés privées une frontière qui n’est pas si élémentaire, mon cher. 

La science à la poursuite du crime : c’est le programme d’investigation qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Publicité

Et pour évoquer cette exposition et la progression de la part de sciences dans les enquêtes de police et de gendarmerie, nous avons le plaisir de recevoir les deux co-commissaires de l’exposition, Pierre Piazza, maître de conférence en Sciences Politiques à l’Université de Cergy Pontoise et Richard Marlet, commissaire divisionnaire honoraire, ancien chef du service parisien de l’identité judiciaire et chargé de cours de police scientifique à l’Institut de Criminologie de l'Université Paris II – Panthéon Assas, tous deux co-auteurs du très bel ouvrage paru aux éditions de La Martinière La science à la poursuite du crime : d'Alphonse Bertillon aux experts d'aujourd'hui.

Le reportage du jour

Infos pour site : Rencontre avec Sandrine Lauper responsable de division au sein du laboratoire de police scientifique de Lyon. Comment la police scientifique analyse-t-elle les microtraces et quel rôle cela peut-il avoir dans le cadre d’une enquête ? Par Antoine Beauchamp :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Police scientifique : reportage version longue avec Sandrine Lauper

20 min

Les sources à la loupe

[Thread] Retrouvez toutes les sources de l'émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique

La Recherche montre en main
4 min
La Méthode scientifique
58 min
La Méthode scientifique
58 min

Les références musicale

Le titre du jour : "Police station blues" par Big Bill Broonzy

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

L'équipe