D'où proviennent les mathématiques qu’on étudie à l’école, dans les universités, ou qu’on développe en laboratoire ?
D'où proviennent les mathématiques qu’on étudie à l’école, dans les universités, ou qu’on développe en laboratoire ? ©Getty - Eduard Muzhevskyi
D'où proviennent les mathématiques qu’on étudie à l’école, dans les universités, ou qu’on développe en laboratoire ? ©Getty - Eduard Muzhevskyi
D'où proviennent les mathématiques qu’on étudie à l’école, dans les universités, ou qu’on développe en laboratoire ? ©Getty - Eduard Muzhevskyi
Publicité

Quels sont les outils pour vulgariser les mathématiques ? Livres, films, médiation en tout genre, comment ces procédés didactiques peuvent aider à découvrir et surtout faire comprendre ce vaste domaine ? Faut-il nécessairement rendre les maths attrayantes pour les rendre intelligibles ?

"S’il est dur de croire que les mathématiques sont simples, c’est parce qu’on ne réalise pas à quel point la vie est compliquée”, ainsi parlait le mathématicien John von Neumann.

Jugées trop abstraites, trop hermétiques, réservées à une élite, les préjugés sur les mathématiques ont la peau dure. Pourtant si l’on prend le temps de regarder le monde qui nous entoure avec curiosité, on ne peut trouver qu’un seul point commun entre l’astronomie, la géométrie, la musique ou le tir d’un pénalty : ce sont les mathématiques. 

Publicité

C’est donc à ce défi de mettre le monde en maths que se sont livrés, avec succès, nos deux invités du jour dans leur beau livre Dingues de maths.

"Les maths mondes", c’est le voyage dans l’univers mathématique que nous allons accomplir dans l’heure qui vient. Bienvenue dans “La Méthode scientifique” !

Et pour parler de l’univers mathématique dans lequel nous évoluons, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Avner Bar Hen, professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers, titulaire de la chaire statistique et données massives. Et Quentin Lazzarotto, réalisateur de documentaire et de web série. Ils co-signent tous les deux cet ouvrage illustré Dingues de Maths, aux éditions EPA, et dans lequel nous allons piocher tout au long de cette heure de nombreux exemples fascinants illustrant cette richesse des maths.

Le reportage du jour

Rencontre avec Moreno Andreatta, directeur de recherche CNRS, IRMA (université de Strasbourg), et chercheur associé à l'Ircam. Musique et mathématiques sont intimement liées. Moreno Andreatta compose et harmonise des morceaux de musique à l’aide de la théorie des graphes. Quel lien entre maths et musique ?  Comment utiliser les cycles hamiltoniens pour composer, harmoniser, des morceaux de musique ? Par Loïc Duthoit : 

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage

8 min

Des chansons ainsi que des visualisations montrant les cycles hamiltoniens dans le Tonnetz, comme évoqué dans ce reportage, peuvent être écoutées sur le site de Moreno Andreatta

Pour aller plus loin

Retrouvez le thread de l’émission du jour sur le fil twitter de La Méthode Scientifique.

Les références musicales

Le titre du jour : "The Idle Guilt" par Vincent Bricks

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Pour découvrir les chansons hamiltoniennes : " extraits audio et visualisations géométriques"

L'équipe

Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Production
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Olivier Bétard
Réalisation
Mariam Ibrahim
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Collaboration