Chaque année, 8 millions de tonnes de plastique finissent dans l’océan, et plus de 58.000 tonnes de microplastiques se répandent dans l’environnement ©Getty -  Westend61
Chaque année, 8 millions de tonnes de plastique finissent dans l’océan, et plus de 58.000 tonnes de microplastiques se répandent dans l’environnement ©Getty - Westend61
Chaque année, 8 millions de tonnes de plastique finissent dans l’océan, et plus de 58.000 tonnes de microplastiques se répandent dans l’environnement ©Getty - Westend61
Publicité
Résumé

D’où viennent les microplastiques et où en retrouve-t-on sur Terre ? Que connaît-on du cycle du plastique dans l’eau ? Comment évolue la structure des polymères des microplastiques retrouvés dans les océans ? Quel est l’état de nos connaissances actuelles sur la pollution par les microplastiques ?

avec :

Jean-François Ghiglione (Chercheur au CNRS en écologie et écotoxicologie microbienne marine à l’Observatoire Océanologique de Banyuls), Alexandra Ter Halle (Chimiste, chercheuse au CNRS à l'Université Paul Sabatier).

En savoir plus

Selon un rapport du WWF, figurez-vous que nous ingérerions, de façon hebdomadaire, l’équivalent d’une carte bleue, soit 5 grammes de microplastiques par semaine ? Si ce chiffre est discutable, ce qui l’est moins c’est la contamination globale, totale, de l’ensemble de la planète par ces microplastiques. C’est bien simple, les scientifiques en retrouvent partout : dans 100% des prélèvements sur toutes les mers, dans tous les fleuves, jusque dans les recoins les plus reculés de l’Antarctique ou au sommet des montagnes, loin de toute civilisation. Si rien n’est fait, cette quantité pourrait tripler en 20 ans mais si nous réagissons, il est possible de réduire la quantité rejetée de 80%.

Les microplastiques, c’est pas fantastique ! C’est le programme invasif qui est le nôtre pour l’heure qui vient, bienvenue dans La Méthode scientifique.

Publicité

Et pour parler de cette contamination systémique et systématique de notre planète, mais aussi, et peut-être surtout, des moyens d’y remédier, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Alexandra Ter Halle, responsable scientifique des expéditions 7ème continent et chargée de recherche CNRS à l’Université Paul Sabatier de Toulouse et Jean-François Ghiglione, directeur de recherche CNRS au laboratoire d’océanographie microbienne de Banyuls-sur-Mer.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le reportage du jour

Comment évaluer la présence et la diversité des microplastiques en milieu urbain ? Reportage au Laboratoire Eau Environnement et Systèmes Urbains de l’université de Paris Est Créteil, avec Rachid Drisse, chercheur et Bruno Tassin, directeur de recherche et professeur en hydrologie. Par Céline Loozen :

La Recherche montre en main

Robin Treilles, doctorant en dernière année au LEESU (Ecole Nationale des Ponts et Chaussées (ENPC) et de l'Université Paris Est Créteil (UPEC)), financé par le ministère de la transition écologique, présente en 4 minutes ses travaux de thèse :

"Macro et microplastiques dans le bassin de la Seine"

Les bases documentaires

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

58 min
59 min

Les références musicales

Le titre du jour : 

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm 

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Production déléguée
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Céline Loozen
Collaboration