Entre 2 et 4% des Français sont touchés par une maladie rare
 Entre 2 et 4% des Français sont touchés par une maladie rare - Suzanne Plunkett
Entre 2 et 4% des Français sont touchés par une maladie rare - Suzanne Plunkett
Entre 2 et 4% des Français sont touchés par une maladie rare - Suzanne Plunkett
Publicité

Qu’est ce qu’une maladie rare ? Combien de personnes sont concernées ? Sont-elles toutes d’origine génétique ? Quels sont les problèmes propres ? De la détection, à la prise en charge, aux développement de traitement thérapeutiques ? Reste-t-il des maladies rares non répertoriées ?

Avec
  • Ségolène Aymé Médecin généticienne et épidémiologiste, directrice de recherche émérite à l’INSERM
  • Alain Fischer Médecin, professeur d'immunologie et Président du comité d'orientation de la "Concertation citoyenne sur les vaccinations"

« Les maladies rares sont rares, mais les patients victimes de maladies rares sont nombreux » Voilà en une phrase résumée toute la complexité du diagnostic, de la prise en charge et du traitement de ces maladies dites « rares », des maladies dont on estime le nombre à plus de 8000 et qui touchent suffisamment peu de personnes pour que la recherche scientifique et l’industrie pharmaceutique ne s’y intéressent sérieusement. Pourtant, en France, ce sont près de quatre millions de personnes qui souffrent de l’une de ces maladies, dont la large majorité est d’origine génétique et dont les principales victimes sont, au trois quart, des enfants.

Maladies rares, les défis de la prise en charge : c’est le problème complexe qui va occuper La Méthode scientifique dans l’heure qui vient.

Publicité

Et pour tenter de le résoudre, nous avons le plaisir d’accueillir aujourd’hui Ségolène Aymé, généticienne et épidémiologiste, directrice de recherche émérite à l’INSERM. Elle est la créatrice d’Orphanet, le portail des maladies rares et des médicaments orphelins et Alain Fischer, professeur d’immunologie pédiatrique et chercheur en biologie, directeur scientifique de l’Institut hospitalo-universitaire Imagine depuis 2011 et titulaire de la chaire de médecine expérimentale au Collège de France.

Le reportage du jour

Interview de Bruno Madelaine, parent d’un enfant atteint du syndrome Williams & Beuren :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage "Le syndrome Willams et Beuren", témoignage de Bruno Madelaine et son fils Elouan

6 min

Le fil de l'émission

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les références musicales

Le titre du jour : « We are the champions » par Queen

Générique du début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Générique de fin : "Bergschrund" par DJ Shadow

L'équipe