Marie Curie dans son laboratoire.
Marie Curie dans son laboratoire.
Marie Curie dans son laboratoire. ©Getty - Hulton-Deutsch Collection/Corbis
Marie Curie dans son laboratoire. ©Getty - Hulton-Deutsch Collection/Corbis
Marie Curie dans son laboratoire. ©Getty - Hulton-Deutsch Collection/Corbis
Publicité
Résumé

Qui était Maria Sklodowska avant de devenir Marie Curie ? Quel a été son parcours ? Comment son chemin jusqu’à Paris et ses rencontres l’ont amenée au Nobel de physique puis de Chimie ? Comment s’est traduite son implication pour une éducation alternative dans le milieu universitaire ?

avec :

Jacqueline Belloni (Directrice de recherche émérite à l’Université Paris Sud au Laboratoire de Chimie Physique-ELYSE), Nathalie Huchette (Responsable action culturelle et communication au Musée Curie).

En savoir plus

Rien de tel qu’un anniversaire ou une commémoration pour replonger dans les racines de l’histoire et démêler le mythe de la réalité historique. Marie CURIE est donc née Maria Sklodowska il y a 150 ans, à Varsovie. Double prix Nobel, de physique puis de chimie pour ses travaux sur le radium, Marie Curie s’inscrit en pleine révolution scientifique et positiviste du début du 20ème siècle. La carrière de Marie Curie est également portée par la volonté de transmission… première femme professeure à la Sorbonne, ce qui fera écrire à un journaliste de l’époque : « En vérité je vous le dis, le temps est proche où les femmes deviendront des êtres humains ».

Marie Curie, une intelligence irradiante. C’est l’histoire qui va occuper La Méthode scientifique dans l’heure qui vient. 

Publicité

Et pour retracer cette histoire scientifique et personnelle, nous avons le plaisir d’accueillir aujourd’hui Jacqueline Belloni, directrice de recherche émérite à l’Université Paris Sud au laboratoire de Chimie Physique ELYSE, vous avez notamment travaillé à l’Institut Curie de 1956 à 1970 et Nathalie Huchette, responsable de l’action culturelle et de la communication au musée Curie qui organise depuis hier une exposition : « Marie Curie, une femme au Panthéon » jusqu’au 4 mars 2018.

Le reportage du jour

Grâce à Pierre Curie, Marie utilise l’électromètre et la balance piezoélectrique pour parvenir à mesurer de manière quantitative la radioactivité. En testant divers minerais dont le pechblende, ils vont identifier deux éléments alors inconnus et beaucoup plus radioactifs que l’uranium : le Pololium et le Radium. Réplication d’un segment de cette expérience avec le professeur émérite André-Pierre Legrand à l’ESPCI. Par Céline Loozen :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage "L'expérience Marie et Pierre Curie" avec André-Pierre Legrand

6 min

Le fil de l'émission

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les références musicales

Le titre du jour : La Polonaise de Chopin

Générique du début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Générique de fin : "Bergschrund" par DJ Shadow

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Natacha Triou
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration