Le système de vote idéal, juste, équitable, représentatif, existe-t-il en théorie ? ©Getty - Godong
Le système de vote idéal, juste, équitable, représentatif, existe-t-il en théorie ? ©Getty - Godong
Le système de vote idéal, juste, équitable, représentatif, existe-t-il en théorie ? ©Getty - Godong
Publicité
Résumé

Comment ont été théorisés les systèmes de vote ? Sur quels mécanismes et méthodes repose notre système de vote en France ? Quelles sont ses failles, ses limites ? Et comment ces failles et incohérences amènent à des stratégies parfois absurdes ?

avec :

Antoinette Baujard (Professeure de Sciences Economiques à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne), Antoine Houlou-Garcia (Chargé de cours en théorie politique à l'Université de Trente (Italie) et en histoire des idées politiques à l’Institut du management public et politique de Paris.).

En savoir plus

Dimanche aura lieu le premier tour des élections législatives françaises, un scrutin uninominal à deux tours, qui doit permettre d’envoyer 577 députés à l’Assemblée Nationale, chacun étant élu dans sa circonscription. Plusieurs partis dénoncent ce mode de scrutin, estimant qu’il n’est pas assez représentatif de la proportion réelle des scores des partis dans la population française, et réclament un passage au scrutin proportionnel. Mais un scrutin vaut-il vraiment mieux qu’un autre ? Est-il plus juste ou plus légitime ? Existe-t-il un modèle “idéal” de vote, qui ne comporte pas de biais intrinsèque ? Faisons donc un peu de mathématiques électorales.

Mathématiques électorales : les calculs sont pas bons ! C’est le programme politique qui est le nôtre pour l’heure qui vient Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Publicité

Et pour comprendre comment fonctionnent, ou dysfonctionnent les différents modes électoraux, et ce que les mathématiciens ont à en dire, nous avons le plaisir de recevoir Antoinette Baujard, professeure de sciences économiques à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne et membre du laboratoire CNRS GATE Lyon Saint-Etienne et Antoine Houlou-Garcia, enseignant de théorie politique à l’Université de Trente, et d’histoire des idées politiques à l’Institut du management public et politique de Paris.

Le reportage du jour

Rencontre avec Rida Laraki, directeur de recherche CNRS à l’Université Paris Dauphine. Il est l’un des théoriciens du jugement majoritaire : un mode de scrutin basé sur l'attribution de notes, de “très bien” à “à rejeter”. Comment ce mode de scrutin a-t-il vu le jour ? Quels avantages ce mode de scrutin présente-t-il ? Par Alexandra Delbot.

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage

8 min

Pour aller plus loin

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les références musicales

Le titre du jour : Votez pour moi par Eddy Mitchell

Le générique de début : Music to watch space girls by par Leonard Nimoy

Le générique de fin : Says par Nils Frahm

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Amel Boucherka
Collaboration
Natacha Triou
Collaboration
Alexandra Delbot
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Céline Loozen
Collaboration