Pollution dans un port maltais
Pollution dans un port maltais - Alain Bachelier / Flickr
Pollution dans un port maltais - Alain Bachelier / Flickr
Pollution dans un port maltais - Alain Bachelier / Flickr
Publicité

La mer Méditerranée court-elle un grand danger ? Quel est l’impact et la part de responsabilité du réchauffement climatique, de la surpêche et de la pollution sur la diminution de la biodiversité de la mer Méditerranée ?

Avec
  • Richard Sempéré Océanologue géochimiste au CNRS, directeur de l'unité de recherche MIO à l’Institut Méditerranéen d'Océanologie et co-coordinateur du programme Mermex
  • Jean-François Ghiglione Chercheur au CNRS en écologie et écotoxicologie microbienne marine à l’Observatoire Océanologique de Banyuls

Mare Nostrum, c’est notre mer. Ce patrimoine nominatif n’empêche malheureusement pas que nous la maltraitions, cette mer qui est nôtre. Car la Méditerranée est une mer quasi-fermée, avec très peu de courants entrants et sortants. Résultat, il faut un siècle à ses eaux pour se renouveler, ce qui en fait un écosystème particulièrement vulnérable aux activités humaines. C’est pourtant un immense réservoir de biodiversité, elle abrite 7 à 8% des espèces connues alors qu’elle ne représente que 0,3% du volume des eaux océaniques. La Méditerranée est en péril, sommes-nous en mesure de la sauver.

Est-il encore temps de sauver la mer Méditerranée ? C’est le problème que La Méthode scientifique va tenter de résoudre dans l’heure qui vient.

Publicité

Et au chevet de Notre Mer, pour prendre son pouls, effectuer le diagnostic et prescrire les remèdes, nous avons le plaisir d’accueillir aujourd’hui Richard Sempéré, océanologue géochimiste au CNRS, directeur de l’unité de recherche MOI à l’ Institut Méditerranéen d’Océanologie et co-coordinateur du programme MERMEX et Jean-François Ghiglione, directeur de recherche CNRS au Laboratoire d’Océanographie Microbienne de Banyuls-sur-Mer, et responsable de l’équipe Ecotoxicologie et ingénierie microbienne marine, coordinateur du projet PLASTICMICRO .

Le reportage du jour

Comment le Sahara nourrit la Méditerranée ? Interview de François Dulac, chercheur au Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement au CEA :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage "Mission Peacetime : comment le Sahara nourrit la Méditerranée", avec François Dulac (LSCE, CEA Saclay)

6 min

La vidéo embarquée du CNRS Images

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Le fil de l'émission

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les références musicales

Le titre du jour : La Madrague par Brigitte Bardot

Générique du début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Générique de fin : "Bergschrund" par DJ Shadow

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Elisabeth Miro
Réalisation
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration