Le mégalodon était trois fois plus grand que le plus grand des requins blanc ©Getty -  VICTOR HABBICK VISIONS/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Le mégalodon était trois fois plus grand que le plus grand des requins blanc ©Getty - VICTOR HABBICK VISIONS/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Le mégalodon était trois fois plus grand que le plus grand des requins blanc ©Getty - VICTOR HABBICK VISIONS/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Publicité
Résumé

L'actualité des sciences et de la recherche vue par Olivier Lascar de Sciences et Avenir, Anne Debroise de Science & Vie et les deux premiers lauréats du concours de Ma Thèse en 180 secondes : Paul Dequidt et Louise Fliedel.

avec :

Olivier Lascar (Rédacteur en chef du pôle numérique de "Sciences & Avenir"), Paul Dequidt (Lauréat du 1er prix de Ma Thèse en 180 secondes 2021), Louise Fliedel (Lauréate du 2ème prix de Ma thèse en 180 secondes 2021), Anne Debroise (Journaliste à Science & Vie).

En savoir plus

C’est le plus grand des requins, oui mais c’est un mégalodon, donc pas tout à fait un requin, en fait. Il nourrit l’imaginaire des amoureux ou des terrifiés par les squales. Pourquoi ce géant des mers a-t-il disparu, alors qu’il était au somment de la chaîne alimentaire ? On reste dans les océans, mais pour en étudier la teneur en plastique. Si les « gyres », ou continents de plastiques sont étudiés et bien connus aujourd’hui, une énigme subsiste : où est passé tout le reste, soit 80% du plastique déversé en plus que l’on ne retrouve pas dans ces plaques flottantes et enfin nous recevrons, en exclusivité, les deux gagnants de la finale de Ma Thèse en 180 secondes, qui ont été primés hier soir.

Mégalodon, plastique océanique et Ma thèse en 180 secondes. C’est le programme généreux qui est le nôtre pour l'heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique. 

Publicité

Et pour détailler ce programme, il est à l’actualité scientifique ce que le Mégalodon est aux océans… non pas une espèce disparue, mais un géant au sommet, Olivier Lascar, rédacteur en chef du pôle numérique de notre partenaire chéri Sciences et Avenir, Anne Debroise du magazine Science et Vie et la relève, le futur de la recherche française, Paul Dequidt, et Louise Fliedel, respectivement premier et deuxième prix de la finale de Ma Thèse en 180 secondes.

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Le mégalodon, monstre des mers vaincu par le climat, Olivier Lascar

58 min

Océans : on a retrouvé le plastique manquant, Anne Debroise

59 min
58 min
59 min

Les lauréats du concours de Ma Thèse en 180 secondes

  • Premier prix : Paul Dequidt

« Analyse de données RMN multimodales par intelligence artificielle pour la discrimination binaire du grade du gliome » 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

  • Deuxième prix Louise Fliedel 

« Conception, caractérisation de nanovecteurs et évaluation de leur interaction avec la barrière placentaire »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les références musicales

Le titre du jour : "Ghost town" par Foams

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Production déléguée
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Céline Loozen
Collaboration