Pépinière stellaire dans le Grand Nuage Magellan - NASA, ESA (Hubble)
Pépinière stellaire dans le Grand Nuage Magellan - NASA, ESA (Hubble)
Pépinière stellaire dans le Grand Nuage Magellan - NASA, ESA (Hubble)
Publicité
Résumé

Qu’est-ce que le milieu interstellaire et comment se structure-t-il ? Quelles évolutions connaît ce milieu turbulent et comment naissent les étoiles et les planètes ? Quelles observations nous permettent aujourd’hui de mieux cerner l’évolution du milieu interstellaire ?

avec :

Pierre Guillard (Enseignant chercheur à Sorbonne Université et à l’Institut d’Astrophysique de Paris), Maud Galametz (Astronome au département d’astrophysique du CEA - Saclay).

En savoir plus

Il y a d’abord eu Oumuamua, il y a presque 2 ans, premier objet observé dans notre système provenant d’un autre système. Puis depuis quelques semaines, Borisov, une comète cette fois qui elle aussi vient de l’espace lointain. Deux occasions de nous demander : mais d’où viennent ces objets ? Ou plus exactement : qu’ont-ils traversé ? Qu’y a-t-il entre notre système, et les autres ? De quoi est fait ce milieu interstellaire ? Et, à l’échelle supérieure : de quoi est composé le milieu intergalactique ? Bref, en résumé : qu’y a-t-il là où il n’y a rien ? Réponse : de la poussière, du gaz et des étoiles en devenir.

Milieu interstellaire : gaz à tous les étages : c’est le programme intergalactique qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Publicité

Et pour scruter les confins de notre système solaire et comprendre ce qu’il y a au-delà, nos guides inter-solaires et intergalactiques sont aujourd’hui Maud Galametz, astronome au département d’astrophysique du CEA à Saclay et Pierre Guillard, enseignant chercheur à Sorbonne Université et à l’Institut d’Astrophysique de Paris.

Le reportage du jour

La formation des étoiles a un lien avec la formation des cœurs progéniteurs, qui les précèdent. Jusqu’ici, on pensait qu’il y avait un lien direct, une certaine proportionnalité entre les cœurs progéniteurs et les étoiles, comme si chaque cœur accouchait de son étoile. Or, selon une récente découverte, cette proportionnalité serait fausse, du moins, pas systématique. Reportage au Laboratoire de radioastronomie au département de physique de l'Ecole Normale supérieure de Paris, avec Antoine Gusdorf, chercheur au CNRS, qui a participé à une étude publiée en avril 2018 dans Nature Astronomy démontrant le besoin de réviser la “loi de formation des étoiles”. Par Céline Loozen :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Antoine Gusdorf

7 min

Pour aller plus loin

[Thread] Retrouvez les sources de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Les références musicales

Le titre du jour : Galaxies par Paul Mosley

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Framh

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Natacha Triou
Natacha Triou
Natacha Triou
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration