A qui profite le crypto-art ?
A qui profite le crypto-art ?
A qui profite le crypto-art ? ©Getty -  gremlin
A qui profite le crypto-art ? ©Getty - gremlin
A qui profite le crypto-art ? ©Getty - gremlin
Publicité
Résumé

Qu'est-ce qu'un NFT ? Que renferme la nouvelle technologie constituée par les NFT ? En quoi l’utilisation de la blockchain est-elle un avantage ? Quelles différences entre un NFT et un bitcoin ?

avec :

Claire Balva (Directrice “Blockchain et cryptoactifs” chez KMPG), Nicolas Pouard (Directeur de la Blockchain Initiative et responsable du lab d’innovation stratégique d’Ubisoft).

En savoir plus

C’est depuis quelques mois la nouvelle lubie d’internet et depuis quelques semaines celles des médias : les NFT, pour Non Fongible Tokens, ou jetons non fongibles en français. Ces pièces numériques uniques, certifiées par la blockchain, et qui s’échangent moyennant des sommes rondelettes, notamment dans le milieu de l’art contemporain. Pour posséder le titre de propriété d’une image, d’une vidéo, d’un morceau de musique voire d’un tweet, ce sont des millions de dollars qui sont en jeu. Outre l’aspect « nouvelle bulle spéculative » liée à la blockchain, les NFT promettent aussi une nouvelle expérience dans les jeux vidéo en ligne. Alors NFT, effet de mode ou nouvelle modalité de transaction numérique ?

NFT, le crypto-art. C’est le programme pas donné qui est le nôtre pour l'heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique. 

Publicité

Et pour tout comprendre à ces NFT, à leurs usages et à leur pérennité, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Claire Balva, directrice de « Blockchain et cryptoactifs » chez KMPG et Nicolas Pouard, directeur de la blockchain initiative et responsable du lab d’innovation stratégique d’Ubisoft.

De simples images, disponibles par ailleurs gratuitement, et reproductibles, dont la propriété est vendue à prix d’or, jusqu’à plusieurs dizaines de millions de dollars, sur internet, le tout avec un soupçon de blockchain dedans. Il n’en fallait pas plus pour fasciner les médias pour ce nouveau « phénomène » que sont les NFT, les jetons non fongibles, des titres de propriété inviolables qui peuvent être appliqués à à peu près n’importe quel objet numérique : photo, vidéo, musique, élément de jeu vidéo, et même tweet ou extrait de rencontre sportive.

Le reportage du jour

Rencontre avec Rodolphe Barsikian, artiste dont l’exposition “Vie digitale” se tient à la Galerie Joseph rue Froissart à Paris jusqu'au 30 avril 2021. L’artiste a fait le choix de rendre accessible une partie de son œuvre en NFT, il nous explique comment il conjugue son envie de produire des œuvres incarnées et de rendre possible leur transmission virtuelle. Par Antoine Beauchamp :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage

7 min

La Recherche montre en main

La philosophie du droit d’auteur à l’épreuve des nouvelles technologies: étude du cas de la blockchain.

Par Margaux Bassoli, doctorante en 2ème année de thèse à Université Grenoble Alpes au Laboratoire : CRJ (Centre de recherches juridiques) sous la direction du Professeur Jean-Michel Bruguière

Les bases documentaires

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de cette émission. 

58 min
59 min

Les références musicales

Le titre du jour : "To this tree" par Rover

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Production déléguée
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Céline Loozen
Collaboration