Image conceptuelle d'ondes gavitationnelles
Image conceptuelle d'ondes gavitationnelles
Image conceptuelle d'ondes gavitationnelles ©Getty - MARK GARLICK/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Image conceptuelle d'ondes gavitationnelles ©Getty - MARK GARLICK/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Image conceptuelle d'ondes gavitationnelles ©Getty - MARK GARLICK/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Publicité
Résumé

Quels outils pour mesurer les ondes gravitationnelles ? La détection des ondes gravitationnelles est-elle sérieusement remise en question ? Quelle place pour l’interférométrie dans l’astronomie multimessager ? Doit-on trouver de nouveaux moyens de détecter les ondes gravitationnelles ?

avec :

Frédérique Marion (Directrice de recherche au laboratoire d'Annecy-le-Vieux de physique des particules, où elle dirige l'équipe Virgo), Jean-Pierre Lasota (Directeur de recherche émérite à l’Institut d’Astrophysique de Paris (IAP-CNRS/UPMC) et professeur au Centre d’astrophysique Nicolas-Copernic).

En savoir plus

Les ondes gravitationnelles ont été prédites par Einstein, comme des oscillations de l’espace-temps, générées par le mouvement des astres dans l’Univers. Cette conception théorique date du début du 20e siècle, mais leur première détection « en vrai » n’est survenue qu’en 2015. Depuis, les observations s’accumulent, une dizaine d’ondes gravitationnelles ont été observées ! Mais leur détection est si fine que le moindre bruit parasite peut être source d’erreur. Tant et si bien qu’un petit groupe de physiciens danois l’assure : la détection des ondes gravitationnelles ne serait qu’une illusion.

Ondes gravitationnelles, les a-t-on bien entendues ? C’est la vibrante question qui nous secouera dans l’heure qui vient. Bienvenue dans la Méthode scientifique.

Publicité

Pour parler des ondes gravitationnelles, des méthodes de la recherche scientifique les concernant, comme du fonctionnement des gigantesques équipements qui les détectent, nous avons le plaisir de recevoir Frédérique Marion, physicienne spécialisée des ondes gravitationnelles, directrice de recherches au laboratoire d’Annecy-le-Vieux de physique des particules, où elle dirige l’équipe VIRGO, lauréate de la Médaille d’Argent du CNRS en 2017 et Jean-Pierre Lasota, directeur de recherche émérite au CNRS à l’Institut d’Astrophysique de Paris Sorbonne Universités et professeur au Centre d’astrophysique Nicolas-Copernic de Varsovie, co-auteur du livre « Les ondes gravitationnelles », avec Nathalie Deruelle, chez Odile Jacob.

Le fil de l'émission

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les références musicales

Le titre du jour : "Einstein" par Erin Kenney

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Sur le même thème

En savoir plus : Les ondes gravitationnelles, un an après

En savoir plus : Pulsars : la grande horlogerie cosmique

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Olivier Lascar
Production
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Natacha Triou
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration