Dialogue avec la machine (image tirée du film Her)
Dialogue avec la machine (image tirée du film Her)
Dialogue avec la machine (image tirée du film Her) - Wild Bunch Distribution
Dialogue avec la machine (image tirée du film Her) - Wild Bunch Distribution
Dialogue avec la machine (image tirée du film Her) - Wild Bunch Distribution
Publicité
Résumé

Qu’appelle-t-on le traitement automatique des langues ? Comment les machines ont-elles appris à reconnaître et à comprendre les langages écrit et parlé ? Quelles sont les applications ? Comment un ordinateur reconnaît-il les mots ? Comment modélise-t-il la parole ?

avec :

Chloé Clavel (Professeure associée en informatique affective à Telecom ParisTech), Isabelle Tellier (Professeur de linguistique informatique à l’université Sorbonne Nouvelle. Membre du laboratoire Lattice).

En savoir plus

C’est un vieux rêve de science-fiction : pouvoir parler directement avec votre ordinateur, et qu’il puisse vous répondre dans une voix aussi intelligible, calme et décontractée que HAL 9000 dans 2001, l’Odyssée de l’Espace. Outre le fait qu’avec HAL, ça ne finit pas très bien, le traitement automatique du langage et la synthèse vocale sont surtout de vieilles antiennes qui remontent au tout début de l’informatique, avec comme souvent une visée militaire initiale qui va petit à petit tomber dans le domaine civil, jusque dans votre poche, et depuis peu à votre domicile, avec la démultiplication des assistants personnels dont les géants de l’informatique veulent faire nos meilleurs amis du quotidien. 

Parlez-vous l’ordinateur ? C’est le problème qui va occuper La Méthode scientifique pour l’heure qui vient. 

Publicité

Et pour parler entre humains de la façon dont nos ordinateurs nous comprennent, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Isabelle Tellier, professeure de linguistique informatique à l’Université Sorbonne Nouvelle, membre du laboratoire LATTICE (Langues, Textes, Traitements Informatiques et Cognition) et Chloé Clavel, professeure associée en informatique affective à Telecom ParisTech.

Le reportage du jour

La traduction automatique connaît un progrès récent grâce aux méthodes statistiques d’apprentissage profond. Traduire de manière juste, en gardant les subtilités linguistiques et culturelle d’une langue en conversation instantanée sera-t-il bientôt possible ? Eclairage de François Yvon, Directeur du  Laboratoire d’Informatique Mécanique et de Sciences de l’Ingénieur à Saclay, qui mène des travaux au sein du Département “Traitement du langage parlé” de l’Université Paris Saclay. Par Céline Loozen :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage "Traduction automatique et deep learning"

6 min

Le fil de l’émission

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les références musicales 

Le titre du jour : Crazy words crazy tune par Jerry Lewis

Générique du début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Générique de fin : "Bergschrund" par DJ Shadow

En savoir plus : Jusqu’où les machines peuvent-elles apprendre ?

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Elisabeth Miro
Réalisation
Zoé Sfez
Production déléguée
Céline Loozen
Collaboration