Vénus n’aurait jamais possédé d’océan. Et plus surprenant encore, la Terre elle-même aurait pu ne pas en avoir...
Vénus n’aurait jamais possédé d’océan. Et plus surprenant encore, la Terre elle-même aurait pu ne pas en avoir... ©Getty - Scie Pro
Vénus n’aurait jamais possédé d’océan. Et plus surprenant encore, la Terre elle-même aurait pu ne pas en avoir... ©Getty - Scie Pro
Vénus n’aurait jamais possédé d’océan. Et plus surprenant encore, la Terre elle-même aurait pu ne pas en avoir... ©Getty - Scie Pro
Publicité

Comment l'eau apparaît-elle sur une planète ? Que sait-on des atmosphères primitives et de leur influence sur la présence d’eau sous différentes formes ? Comment les atmosphères ont-elles évolué ? Quelles sont les caractéristiques pour l’apparition de l’eau liquide ?

Avec
  • Thérèse Encrenaz Astrophysicienne, spécialiste des atmosphères planétaires
  • Martin Turbet Chercheur post-doctoral à l’Observatoire Astronomique de Genève

La planète Vénus a-t-elle jamais possédé un océan liquide à sa surface? Si cette question vous semble lointaine, elle est pourtant cruciale pour comprendre l’apparition et le maintien de l’eau liquide sur les planètes telluriques comme la Terre.

A cette interrogation, une étude parue dans la revue Nature en octobre 2021 répond par la négative et entre de fait en contradiction avec des scénarios qui affirmaient jusqu’alors que la cousine tellurique de la Terre avait maintenu un océan durant plusieurs milliards d’années. 

Publicité

Ce travail de recherche apporte donc de l’eau au moulin d’une énigme de taille : pourquoi alors que la Terre et Vénus se ressemblent comme deux gouttes d’eau, ces deux rocheuses ont connu une vie aquatique aussi opposée ?

"Vénus, sortie des eaux ?", c’est le question aquatique et tellurique qui est la nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans ‘“La Méthode scientifique” !

Et pour parler de cette eau dans le système solaire nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Thérèse Encrenaz, astrophysicienne émérite à l’Observatoire de Paris, directrice de recherche CNRS. Avec nous également Martin Turbet, chercheur post doctoral à l’Observatoire astronomique de Genève et premier auteur de cette étude parue dans Nature qui revoit le scénario aquatique de Vénus.

Le reportage du jour

L’étude publiée dans Nature le 13 octobre dernier suggère que Vénus n’aurait jamais pu condenser l’eau de son atmosphère pour former des océans à sa surface. Pour aboutir à cette conclusion, l’équipe s’est fondée sur un modèle déjà connu et conçu par le Laboratoire de Météorologie Dynamique de Sorbonne Université : le modèle LMDz. Ce modèle a l’avantage  de reproduire une portion d’atmosphère dans les 3D, là où avant, on ne prenait en compte que des colonnes de fluides, donc en 2D. Une innovation qui simule mieux la dynamique des fluides et donc, le paléoclimat vénusien. Avec Ehouarn Millour, ingénieur de recherche au CNRS. Par Céline Loozen.

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - REPORTAGE

8 min

Pour aller plus loin

Retrouvez le thread de l’émission du jour sur le fil twitter de La Méthode Scientifique. 

Vidéos

En savoir plus : Eau : Cérès possible ?
La Méthode scientifique
58 min
La Méthode scientifique
58 min

Les références musicales

Le titre du jour : "Venus" par Low

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

L'équipe