Une étude parue en décembre 2021, dans la revue Nature Astonomy, décrit la détection d’au moins 70 planètes errantes.
Une étude parue en décembre 2021, dans la revue Nature Astonomy, décrit la détection d’au moins 70 planètes errantes.
Une étude parue en décembre 2021, dans la revue Nature Astonomy, décrit la détection d’au moins 70 planètes errantes. - ESO
Une étude parue en décembre 2021, dans la revue Nature Astonomy, décrit la détection d’au moins 70 planètes errantes. - ESO
Une étude parue en décembre 2021, dans la revue Nature Astonomy, décrit la détection d’au moins 70 planètes errantes. - ESO
Publicité
Résumé

Qu'est-ce qu'une planète errante ? Comment se sont-elles formées ? Quelles sont les particularités des atmosphères de ces planètes vagabondes ? Quelles sont les techniques utilisées pour les détecter ?

En savoir plus

Jusqu’à une période assez récente, l’espace interstellaire, c'est-à-dire la portion de l’univers comprise entre deux étoiles et leur système planétaire, cet espace était simple : il était vide. Entre deux soleils, il n’y avait rien... Jusqu’en 1998, et la découverte de la première planète errante. 

Depuis, c’est tout l’inverse. Il y aurait dans notre galaxie plusieurs milliards de ces planètes sans attache, qui dérivent entre les étoiles… 70 d’entre elles viennent d’être détectées. Que sont exactement ces planètes ? Comment se forment-elles ? Pourquoi se retrouvent-elles isolées et à la dérive dans le milieu interstellaire, voir intergalactique ? Ce sont ces mystères que nous allons tâcher de percer. 

Publicité

"Planètes errantes : perdues dans l’espace" C’est le programme interstellaire qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans "La Méthode Scientifique" !

Et pour faire toute la lumière sur ces objets si obscurs, nous avons le plaisir de recevoir Hervé Bouy professeur en astrophysique à l’Université de Bordeaux et chef de projet de l’étude qui décrit la détection des 70 planètes errantes, publiée dans Nature Astronomy, et Nuria Miret Roig, astronome à l’université de Vienne et co-autrice de l’étude. 

Le reportage du jour 

La méthode des microlentilles gravitationnelles, phénomène prédit par la relativité générale, se révèle utile pour détecter des planètes errantes. Arnaud Cassan et son équipe à l’Institut d’Astrophysique de Paris avait ainsi pu détecter une planète errante gazeuse et sa lune, situées à 2000 années-lumière de la Terre. Démonstration du principe sur une maquette. Par Céline Loozen.

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage lentilles G - mixé

6 min

Pour aller plus loin

Retrouvez le thread de l’émission du jour sur le fil twitter de La Méthode Scientifique.

Les références musicales

Le titre du jour : "In Space" par Röyksopp

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Production déléguée
Olivier Bétard
Réalisation
Mariam Ibrahim
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration