Vue d'artiste d'un disque protoplanétaire, avec une exoplanète en formation creusant son centre.
Vue d'artiste d'un disque protoplanétaire, avec une exoplanète en formation creusant son centre.
Vue d'artiste d'un disque protoplanétaire, avec une exoplanète en formation creusant son centre. ©Getty - Mark Garlick
Vue d'artiste d'un disque protoplanétaire, avec une exoplanète en formation creusant son centre. ©Getty - Mark Garlick
Vue d'artiste d'un disque protoplanétaire, avec une exoplanète en formation creusant son centre. ©Getty - Mark Garlick
Publicité
Résumé

Des études récentes nous ont permis de comprendre comment notre système solaire s'est formé, et ont mis en évidence l'importance des disques protoplanétaires. Comment les planètes et les étoiles se forment-elles autour de ces disques ? Quelles sont les techniques utilisées pour les observer ?

En savoir plus

Au commencement était non pas le verbe, mais le gaz. Dans ce gaz, il y avait des grains de poussière, de ce gaz naquit une étoile, et autour d’elle orbita un nuage, de gaz et de poussière mêlé. Ce nuage, contraint par les forces de gravitation et par le moment cinétique, devint un disque. Et de ce disque naquirent d’abord des petits corps, des astéroïdes, puis d’autres de plus en plus gros, des planètes, certaines telluriques, d’autres gazeuses. 

Ainsi fut constitué le système solaire. C’est de ces disques protoplanétaires, dont nous allons vous parler, et des récentes études qui nous aident à mieux comprendre leur formation, et celle des planètes qui en résultent. 

Publicité

"Planètes : leurs meilleurs disques" c’est le programme en formation qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans "La Méthode Scientifique" !

Pour évoquer la création, la formation et la transformation de ces anneaux de poussière et de gaz, également appelés disques d’accrétion, nous avons le plaisir de recevoir Sacha Gavino, chercheur en astrophysique et postdoctorant à l’Institut Niel Bohr, à l’université de Copenhague, et Anthony Boccaletti, directeur de recherche CNRS au laboratoire d’Etudes Spatiales et d’Instrumentation en Astrophysique à l’Observatoire de Paris. 

Le reportage du jour

Rencontre avec Quentin Kral, astrophysicien à l’Observatoire de Paris. Comment se fait-il que dans la phase qui suit celle du disque protoplanétaire subsiste du gaz pendant une durée plus longue que ce que l’on estimait ? C’est à ce paradoxe que s’est attelé Quentin Kral dans une étude parue en 2018, qui l’a conduit à faire le tri dans les hypothèses et à proposer une solution à ce mystère. Par Antoine Beauchamp.

Pour aller plus loin

Retrouvez le thread de l’émission du jour sur le fil twitter de La Méthode Scientifique.

En savoir plus : Au départ, notre Soleil était entouré d’anneaux de poussière

Les références musicales

Le titre du jour : "Planets" par Teenage fanclub

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Production déléguée
Olivier Bétard
Réalisation
Mariam Ibrahim
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration