L’Arctique et l’Antarctique ont connu une vague de chaleur sans précédent avec des températures supérieures à la normale de 30°C (pôle Nord) à 40°C (pôle Sud).
L’Arctique et l’Antarctique ont connu une vague de chaleur sans précédent avec des températures supérieures à la normale de 30°C (pôle Nord) à 40°C (pôle Sud).
L’Arctique et l’Antarctique ont connu une vague de chaleur sans précédent avec des températures supérieures à la normale de 30°C (pôle Nord) à 40°C (pôle Sud). ©Getty - Ashley Cooper
L’Arctique et l’Antarctique ont connu une vague de chaleur sans précédent avec des températures supérieures à la normale de 30°C (pôle Nord) à 40°C (pôle Sud). ©Getty - Ashley Cooper
L’Arctique et l’Antarctique ont connu une vague de chaleur sans précédent avec des températures supérieures à la normale de 30°C (pôle Nord) à 40°C (pôle Sud). ©Getty - Ashley Cooper
Publicité
Résumé

Quel est l’état actuel des températures en Antarctique et en Arctique ? Comment étudie-t-on la “météo” des pôles sur la durée et quels bilans peut-on en tirer à ce jour ? Quelles sont les causes avancées pour le réchauffement des pôles ?

avec :

Catherine Ritz (Glaciologue, directrice de recherche au CNRS au Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l'Environnement de l’Université Grenoble, Présidente du Comité scientifique pour la recherche en Antarctique (SCAR)), Jérôme Chappellaz (Glaciologue).

En savoir plus

En mars dernier l’Arctique et l’Antarctique enregistraient des records de chaleur pour cette période de l’année. Si les causes de ces records sont différentes entre les deux pôles, leur envergure a provoqué un émoi particulier dans l’opinion publique. Quels sont les causes de ces pics de chaleur aux pôles ? Sont-ils un symptôme du réchauffement climatique, l’un de ses moteurs, ou bien les deux à la fois ? Enfin quelles seront les conséquences à l’échelle locale et globale de ce type de pics de chaleur ? Beaucoup de questions restent pour l’instant en suspens et mériteront de patientes recherches qui contrastent avec l’urgence climatique à laquelle nous faisons face.

Pôles : attention dégel !__, C'est le programme polaire qui est le nôtre pour l’heure qui vient, bienvenue dans “La Méthode scientifique” !

Publicité

Et pour parler de ces records de chaleur en Arctique et en Antarctique nous avons le plaisir de recevoir Catherine Ritz, glaciologue, directrice de recherche émérite à l’Institut des Géosciences de l’environnement (IGE) de Grenoble. Présidente du comité national français des recherches Arctique et Antarctique (CNFRAA) et Jérôme Chappellaz, directeur de recherche CNRS au Laboratoire de glaciologie de Grenoble. Ancien directeur de l’Institut polaire français Paul-Émile Victor et président de la fondation “Ice Memory''. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Le reportage du jour

Le réchauffement climatique induit en Islande des transformations du paysage significatives. Avec la fontes des glaciers, c’est tout l’écosystème qui évolue : irrigation des rivières, augmentation de l’érosion, apport sédimentaire vers les côtes, et accroissement des deltas. Des conséquences en cascade qui induisent aussi des glissements de terrains. Reportage avec Denis Mercier, professeur de géographie physique, spécialiste de la géomorphologie para et péri glaciaire. Il étudie notamment les glissements de terrain en Islande induit par la hausse des températures. Par Céline Loozen :

La recherche montre en main

En quatre minutes, Justine Caillet nous présente ses travaux de thèse qu'elle effectue depuis décembre 2020 sous la direction de Nicolas Jourdain  à Université Grenoble Alpes (UGA).

Son titre : Variabilité du système océan/calotte en Mer d'Amundsen, Antarctique de l'ouestVariabilité du système océan/calotte en Mer d'Amundsen, Antarctique de l'ouest

Pour aller plus loin

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

[Infographie] La cryosphère et ses composants

De l’Arctique à l’Antarctique : quand les pôles opposés s’attirent (Pour la Science, avril 2022)

Banquise qui recule en Arctique, températures de 40°C au-dessus des normales en Antarctique : visualisez les vagues de chaleur sur les 2 pôles (France Info, 2022)

“En Arctique et en Antarctique, le point de non-retour se produira à +2°C” (Libération, 2021)

Le réchauffement climatique déstabilise plus que jamais les pôles (Le Monde, 2021)

En savoir plus : Vagues de chaleur : on n'a pas fini d'en suer

Antarctique

[Infographie] 18/03 > En Antarctique, une vague de chaleur inédite en 2022 par rapport aux années précédentes ici et

L'effondrement de cette barrière de glace en Antarctique préoccupe les scientifiques  via (Futurasciences, mars 2022)

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage

7 min

“Du jamais vu” : des températures de 40°C au-dessus des normales en Antarctique (Usbek & Rica, mars 2022)

Records de température en Antarctique : qu'est-ce qu'une rivière atmosphérique ?  (TV5 Monde, mars 2022)

Antarctique : le “bouchon” d’un énorme glacier pourrait sauter dans 5 ans (Libération, 2021)

L'Antarctique va-t-il atteindre un point de bascule ? (CNRS, 2021)

En savoir plus : Un été en Antarctique

En savoir plus : Un hiver en Antarctique

2019 > Les rivières atmosphériques font fondre l’Antarctique (CNRS, 2019)

2019 > L’histoire du climat inscrite dans les glaces du pôle Sud (Le Figaro, 2019)

Arctique

[Infographie] L’Arctique se réchauffe 2 à 3 fois plus vite que le reste du monde

[Infographie] Une surface minimale annuelle de banquise en forte baisse dans l’hémisphère Nord

Amplification arctique : une étude révèle son évolution depuis l’an mil (Science Post, avril 2014)

L’amplification arctique induit bien un affaiblissement des vents d’ouest (Science Post)

Quand le réchauffement de l’Arctique provoque un refroidissement en Eurasie (Science Post, 2021)

Le record de température de 38°C enregistré en juin 2020 dans l’Arctique a été validé par l’ONU (Le Monde, 2021)

En savoir plus : Arctique : le point de non retour ?

On sait maintenant pourquoi l’Arctique se réchauffe à une vitesse record (The Conversation, 2020)

Les références musicales

Le titre du jour : Smile par Sub City

Le générique de début : Music to watch space girls by par Leonard Nimoy

Le générique de fin : Says par Nils Frahm

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Céline Loozen
Collaboration
Alexandra Delbot
Collaboration