Pythagore parmi les prêtres égyptiens, gravure sur bois, publié en 1880
Pythagore parmi les prêtres égyptiens, gravure sur bois, publié en 1880
Pythagore parmi les prêtres égyptiens, gravure sur bois, publié en 1880 ©Getty -  ZU_09
Pythagore parmi les prêtres égyptiens, gravure sur bois, publié en 1880 ©Getty - ZU_09
Pythagore parmi les prêtres égyptiens, gravure sur bois, publié en 1880 ©Getty - ZU_09
Publicité
Résumé

Que nous apprend le théorème dit de Pythagore en géométrie, en arithmétique ? Quelle est son histoire et à qui doit-on sa trouvaille ? Quel est l’apport réel de Pythagore et sa démarche ?

avec :

Antoine Houlou-Garcia (Chargé de cours à l'Université de Trente, auteur de plusieurs ouvrages sur les mathématiques), Christine Proust (Directrice de recherche au CNRS, membre du Laboratoire SPHERE à Paris Diderot. Docteur en Epistémologie, Histoire des sciences et des Techniques. Agrégée en mathématiques.).

En savoir plus

Le carré de l’hypoténuse est égal à la somme des carrés des côtés opposés. Simple comme bonjour. Le théorème de Pythagore, que l’on apprend en quatrième, est sans doute le théorème le plus populaire des mathématiques. Mais d’où vient-il exactement ? De ce fameux Pythagore, dont on n’a aucun écrit, et dont on sait peu de choses si ce n’est qu’il est le fondateur d’une école de pensée établie dans le sud de l’Italie au sixième siècle avant notre ère, qu’il croyait à l’harmonie à et à la musique des sphères et que ce fameux théorème ne lui appartient aucunement, puisqu’on en retrouve des traces sur des tablettes babyloniennes plus de 1000 ans auparavant.

Pythagore, j’adore. C’est le programme triangulaire qui est le nôtre pour l'heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique. 

Publicité

Et pour évoquer Pythagore, le théorème qui lui est associé, et son histoire, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Christine Proust, historienne des mathématiques, directrice de recherche émérite au laboratoire SPHERE de l’Université de Paris et Antoine Houlou-Garcia, chargé de cours à l’Université de Trente, et membre associé de l’Institut des Sciences et Techniques de l’Antiquité, auteur de « Théorème d’Hypocrite » avec Thierry Maugenest aux éditions Albin Michel et de « Vous aimez les maths sans le savoir », aux éditions Belin.

Le reportage du jour

Décryptage de tablette d’argile mésopotamienne, enregistrée sous le numéro 322 de la collection Plimpton, aujourd’hui conservée à l’université de Columbia à New York, qui témoigne d’une connaissance de la propriété de Pythagore. Avec Adeline Reynaud, doctorante en histoire des mathématiques au laboratoire SPHERE de l’Université de Paris. Derrière les listes de nombres inscrits en écriture cunéiforme et selon le système de numération sexagésimal babylonien, on y découvre les triplets pythagoriciens, propre au théorème éponyme. Par Céline Loozen.

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage

7 min

Les bases documentaires

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les références musicales

Le titre du jour : "First Step" par Lucas Toniolo

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Production déléguée
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Céline Loozen
Collaboration