Quelle est la place de la SF queer en France ? ©Getty - Donald Iain Smith
Quelle est la place de la SF queer en France ? ©Getty - Donald Iain Smith
Quelle est la place de la SF queer en France ? ©Getty - Donald Iain Smith
Publicité
Résumé

Comment le mouvement queer s’est-il réapproprié les codes jusque là très virilistes de la science-fiction ? Comment les autrices et auteurs se servent de la SF pour transcender les limites du genre ? Quelle est la place de la SF queer en France ?

avec :

Eva Sinanian (Libraire), Sabrina Calvo (Écrivaine, conceptrice de jeux, dessinatrice et scénariste).

En savoir plus

La science-fiction, dans l’imaginaire collectif, c’est encore souvent ces histoires de héros masculin et musculeux, partis à la conquête de nouveaux mondes – on parle bien de conquête, pas de découverte et qui croise sur sa route de plantureuses extraterrestres en tenues légères qui finiront invariablement par tomber sous leur charme. Heureusement, dans la réalité, la SF a abandonné, pour partie ces vieux clichés rances. Qu’est-ce que la science-fiction, sinon l’imaginaire d’un futur, de préférence désirable, un futur affranchi des oppressions contemporaines, un futur divers, marginale, original, multiple ? Bref, et si la SF était, tout compte fait, la littérature queer par excellence ?

Queer : le mauvais genre de la SF. C’est le programme déconstruit qui est le nôtre pour l'heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique. 

Publicité

Et pour parler de SF Queer, j’ai l’immense plaisir de recevoir Sabrina Calvo, autrice de multiples récits, nouvelles, jeux et notamment de « Toxoplasma » aux éditions de La Volte, Grand prix de l’Imaginaire 2018 et Eva Sinanian, libraire à la librairie LGBT parisienne récemment déménagée Les mots à la bouche.

Les bases documentaires

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

58 min
58 min
Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Production déléguée
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Céline Loozen
Collaboration