Film de Ilya Olshvanger de 1967, We Called Him Robert. ©AFP - Sputnik
Film de Ilya Olshvanger de 1967, We Called Him Robert. ©AFP - Sputnik
Film de Ilya Olshvanger de 1967, We Called Him Robert. ©AFP - Sputnik
Publicité
Résumé

Quel est l’impact de la robotisation et de l’automatisation sur l’économie et l’emploi ? Comment évalue-t-on cet impact ? Quelle place prennent les robots dans l’économie aujourd’hui et à quoi ressembleront nos emplois dans le futur ?

avec :

Céline Antonin (Economiste senior à l'OFCE), Raja Chatila (roboticien, professeur en robotique et éthique des intelligences artificielles à la Sorbonne et directeur de l’Institut des systèmes intelligents et de robotique (Isir)).

En savoir plus

Avec le confinement mondial, et la démultiplication des commandes numériques, il n’en fallait pas plus pour relancer le fantasme de la livraison automatisée, par drones ou par robots roulants… si vous ajoutez à cela qu’en temps de pandémie, et donc de limitation obligatoire des contacts humains, certains entrepreneurs voient d’un œil séduit la possibilité de remplacer des employés – sources de contact, et donc d’inquiétude pour le client, qui peuvent tomber malade – par des automates, comme aux caisses de magasin… il n’en fallait pas plus pour relancer le fantasme de la robotisation galopante de l’économie… Alors demain, tous chez soi et les robots au boulot ?

Robot, un métier d’avenir ? C’est le programme techno-économique qui est le nôtre pour l'heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Publicité

Et pour interroger ce fantasme – ou cette réalité de la robotisation de l’économie, de la destruction créatrice ou de la destruction tout court d’emplois et du visage du travail de demain, avec le déploiement de l’IA de plus en plus poussé, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Céline Antonin, économiste au département Analyse et prévision de l’OFCE, l’Observatoire Français des Conjectures Economiques, et chercheuse associée au Collège de France, autrice de, notamment, « Le pouvoir de la destruction créatrice » avec  Philippe Aghion, et Simon Bunel aux éditions Odile Jacob et Raja Chatila, professeur émérite en robotique, IA et éthique à Sorbonne Université.

Les bases documentaires

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les références musicales

Le titre du jour : "L’aube" par Ronce Noire

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm 

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Production déléguée
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Céline Loozen
Collaboration