Tabac, bisphénol A, amiante, changement climatique : illusion scientifique, ou illusion industrielle ?
Tabac, bisphénol A, amiante, changement climatique : illusion scientifique, ou illusion industrielle ? ©Getty - Steffen Schnur
Tabac, bisphénol A, amiante, changement climatique : illusion scientifique, ou illusion industrielle ? ©Getty - Steffen Schnur
Tabac, bisphénol A, amiante, changement climatique : illusion scientifique, ou illusion industrielle ? ©Getty - Steffen Schnur
Publicité

“La fabrique de l’ignorance” : une alerte aux scientifiques ou au grand public ? Qu’est-ce que l’agnotologie et comment cette science étudie-t-elle l’ignorance ? Sur quels points clés repose le débat entre bonne science et mauvaise science ?

Avec
  • Florian Gouthière auteur du blog Curiologie.fr
  • Yves Gingras Professeur d’histoire des sciences à l’université du Québec à Montréal
  • Mathias Girel Maître de conférences au département de philosophie à l'ENS-PSL, Directeur du Centre Cavaillès, USR République des Savoirs (CNRS-ENS-Collège de France) et Directeur de l’UMS 3610 Centre d’archives en Philosophie, Histoire et Edition des Sciences.

Le tabac n’est pas dangereux pour la santé. Les causes du cancer du poumon sont diverses, d’ailleurs plein de fumeurs meurent en bonne santé. Ce n’est pas moi qui le dis, ce sont des études scientifiques très sérieuses qui le confirment. Pour le sucre, c’est pareil. Aucun problème dans le fait de consommer plusieurs litres de soda très sucré tous les jours, le vrai ennemi, c’est le gras. Encore une fois, ce sont des études qui en attestent. Deux exemples où la science a jeté délibérément un écran de fumée sur la vérité au profit d’une industrie qui en a détourné la méthode. Comment dénoncer cette « malscience », qui, au lieu de produire de la connaissance, produit de l’ignorance ? Et comment dénoncer ces pratiques sans succomber à la fabrique de la défiance ?

Science et industrie : tous vendus ? C’est le programme corrompu qui est le nôtre pour l'heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Publicité

Et pour examiner ces liaisons dangereuses qui sont le sujet du documentaire "La fabrique de l’ignorance", réalisé par Franck Cuveillier et Pascal Vasselin, disponible depuis mardi sur le site d’Arte, et qui sera diffusé mardi prochain à 20h50. Nous avons le plaisir de recevoir Mathias Girel, maitre de conférences au département de philosophie à l’Ecole Normale Supérieure Paris Sciences et Lettres, directeur du centre Cavaillès, et co-auteur du documentaire, Yves Gingras, professeur d’histoire et de sociologie des sciences à l’université du Québec à Montréal et directeur scientifique de l’Observatoire des sciences et des technologies et Florian Gouthière, journaliste scientifique au service CheckNews de Libération, et auteur du blog Curiologie.fr, auteur de "Santé, science, doit-on tout gober ?" aux éditions Belin.

Comment la science, dont l’ambition est de nous renseigner sur la nature du monde, de la disséquer, de nous faire avancer dans sa compréhension, peut-elle en arriver à fabriquer non pas de la connaissance, mais de l’ignorance ?

C’est la question qui anime le documentaire de Franck Cuveillier et Pascal Vasselin, « La fabrique de l’ignorance » qui prolonge La Série documentaire consacrée à l’agnotologie qui sera rediffusée la semaine prochaine.

L’agnotologie, c’est une science qui étudie précisément la production culturelle de l’ignorance, et de la désinformation. Comment donc, pouvons-nous en arriver à ce paradoxe, qui transforme les scientifiques en producteurs d’ignorance, ou de méconnaissance ?

A titre d’exemple patent, le documentaire se penche longuement sur l’histoire de l’industrie du tabac ou comment les cigarettiers se sont unis pour faire écran de fumée sur la dangerosité du tabac.

Les bases documentaires

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

58 min
57 min

Les références musicales

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm 

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Production déléguée
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Céline Loozen
Collaboration