Scott Kelly est le deuxième Américain ayant passé le plus de temps cumulé dans l'espace.
Scott Kelly est le deuxième Américain ayant passé le plus de temps cumulé dans l'espace.
Scott Kelly est le deuxième Américain ayant passé le plus de temps cumulé dans l'espace. - CC
Scott Kelly est le deuxième Américain ayant passé le plus de temps cumulé dans l'espace. - CC
Scott Kelly est le deuxième Américain ayant passé le plus de temps cumulé dans l'espace. - CC
Publicité
Résumé

Rencontre avec l’astronaute américain Scott Kelly.

avec :

Scott Kelly (Astronaute).

En savoir plus

Notre invité spécial d’aujourd’hui a deux particularités : la première c’est de détenir le record du plus long séjour réalisé dans la station spatiale internationale avec son camarade russe Mikhaïl Kornienko. Il est resté 340 jours, 7 heures et 44 minutes dans l’ISS pour la « one year mission » de la NASA. Mais il a un petit plus par rapport à son confrère russe, notre invité a un frère jumeau monozygote resté sur Terre pendant ce séjour, ce qui intéresse au plus haut point l’agence spatiale pour étudier les effets d’un long séjour dans l’espace sur le corps humain dans la perspective de préparer un futur voyage vers mars.

L’astronaute américain Scott Kelly est l’invité de La Méthode scientifique pour l’heure qui vient.

Publicité

Les interviews du jour

De quoi sont faites les journées dans une station spatiale ? A quoi ressemble la vie d'un cobaye spatial ? Le sentiment d'isolement n'est-il pas trop pesant lorsqu'on est là-haut ? Comment revient-on sur Terre et a-t-on toujours envie de repartir dans l'espace ? Quatre astronautes français nous livrent leurs témoignages sur leur expérience spatiale. Par Antoine Beauchamp :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Thomas Pesquet

2 min

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Claudie Haigneré

2 min

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Léopold Eyharts

56 sec

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Jean-François Clervoy

2 min

Le fil de l'émission

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les références musicales

Le titre du jour : "Spirit in the sky" par Norman Greenbaum

Générique du début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Générique de fin : "Bergschrund" par DJ Shadow