Photo tirée du film "Alien, le huitième passager"
Photo tirée du film "Alien, le huitième passager"
Photo tirée du film "Alien, le huitième passager" - UFD
Photo tirée du film "Alien, le huitième passager" - UFD
Photo tirée du film "Alien, le huitième passager" - UFD
Publicité
Résumé

Pourquoi le cosmos peut-il être un milieu horrifique à part entière ? De quelle manière l’étendue sans fond du cosmos est-elle utilisée pour créer une angoisse paradoxale ? Comment la littérature de Lovecraft a-t-elle eu une influence sur l’émergence de la figure du monstre pour susciter la peur ?

avec :

Guillaume Baychelier (Docteur en arts et sciences de l’art, professeur agrégé d’arts plastiques et plasticien vidéaste), Simon Riaux (Rédacteur en chef d'Ecran large), Alexis Blanchet (maître de conférences au département Cinéma et Audiovisuel de l'université Sorbonne nouvelle).

En savoir plus

Nous célébrions hier, un peu en avance, les 50 ans des premiers pas de l’homme sur la Lune. C’est un autre anniversaire spatial que nous célébrons aujourd’hui mais d’un autre genre, une aventure qui ne s’est pas tout à fait aussi bien déroulée. Un vaisseau spatial, le Nostromo. Un équipage d’ouvriers obligé de faire une étape sur leur chemin de retour pour répondre à un signal d’alarme. Le 25 mai 1979, était projeté sur les écrans de cinéma américain un ovni cinématographique, Alien, le huitième passager, de Ridley Scott, qui ouvrait la voie à un nouveau genre encore assez peu exploité de la science fiction : le space horror, l’horreur spatiale.

Space Horror : dans l’espace, on n’a pas fini de crier : c’est le programme horrifique qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Publicité

Et pour parler de ce genre, d’horreur spatiale, tant en littérature, qu’en cinéma et dans le jeu vidéo, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Guillaume Baychelier, docteur es arts et sciences de l’art, professeur d’arts plastiques et plasticien vidéaste, auteur de « Apports de l’iconographie sidérale aux problématiques spatiales vidéoludiques : le cas des jeux vidéos horrifiques » sur OpenEditionActu, Alexis Blanchet, maître de conférences au département Cinéma et Audiovisuel de l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle et Simon Riaux, rédacteur en chef du site Ecran large.

Pour en savoir plus

Retrouvez tous les complément d'information sur le fil Twitter de La Méthode scientifique

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Natacha Triou
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration