La statistique devait refléter l'état du monde, le monde est devenu un reflet de la statistique (Olivier Rey)
La statistique devait refléter l'état du monde, le monde est devenu un reflet de la statistique (Olivier Rey)
La statistique devait refléter l'état du monde, le monde est devenu un reflet de la statistique (Olivier Rey) - geralt / Creative Commons
La statistique devait refléter l'état du monde, le monde est devenu un reflet de la statistique (Olivier Rey) - geralt / Creative Commons
La statistique devait refléter l'état du monde, le monde est devenu un reflet de la statistique (Olivier Rey) - geralt / Creative Commons
Publicité
Résumé

Depuis quand fait-on des statistiques ? Comment en est-on venu à en faire ? Les statistiques reflètent-elles réellement le monde ? Quels sont les biais que l'on rencontre quand on fait des statistiques ? Est-il impossible d'évaluer sans chiffrer ? A l'inverse, peut-on tout quantifier ?

avec :

Olivier Rey (Mathématicien et philosophe, chercheur au CNRS, enseignant en philosophie à l’Université Paris 1, membre de l’Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques).

En savoir plus

Ils ont beau se tromper, ne pas voir venir les résultats d’élections cruciales, les sondages restent en ces périodes électorales la girouette de l’opinion publique, le moyen indépassable de prévoir l’imprévisible. A grands renforts de cartes électorales comparatives, de courbes qui s’inversent à tout crin, les statistiques restent le moyen pour l’Etat de percer à jour les mystères de la société. Pourtant, dès le 19ème siècle, un économiste français soulignait le côté purement descriptif de la statistique qui ne saurait indiquer l’origine et les conséquences des faits qu’elle consigne, et arrivait à cette conclusion : « aux faits bruts, on peut faire dire tout et son contraire ».

Statistiques, la loi des grands de ce nombre. C’est le problème qui va occuper La Méthode scientifique dans l’heure qui vient.

Publicité

Et pour évoquer ce régime prévisionnel qui est devenu l’alpha et l’oméga de toute décision publique, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Olivier Rey, mathématicien, philosophe, chargé de recherche à l’Institut d’Histoire et de philosophie des sciences et des techniques « Quand le monde s’est fait nombre » aux éditions Stock.

Le reportage du jour

Interview d’Emmanuel Didier, chargé de recherche au Centre Maurice Halbwachs ENS/EHESS/CNRS, spécialiste de l’histoire des statistiques et directeur de la revue « Statistiques et sociétés » :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage " Les Statistiques" avec Emmanuel Didier

5 min

Le fil de l'émission

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les références musicales

Le titre du jour : "Human Behaviour" par Björk

Générique du début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Générique de fin : "Bergschrund" par DJ Shadow

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Elisabeth Miro
Réalisation
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration