Ted Chiang, lauréat de nombreux prix, a refusé une nomination au prix Hugo pour la nouvelle “Aimer ce que l’on voit : un documentaire”, qu'il estimait baclée et inachevée.
Ted Chiang, lauréat de nombreux prix, a refusé une nomination au prix Hugo pour la nouvelle “Aimer ce que l’on voit : un documentaire”, qu'il estimait baclée et inachevée. ©Getty
Ted Chiang, lauréat de nombreux prix, a refusé une nomination au prix Hugo pour la nouvelle “Aimer ce que l’on voit : un documentaire”, qu'il estimait baclée et inachevée. ©Getty
Ted Chiang, lauréat de nombreux prix, a refusé une nomination au prix Hugo pour la nouvelle “Aimer ce que l’on voit : un documentaire”, qu'il estimait baclée et inachevée. ©Getty
Publicité

Retour sur l’oeuvre et les inspirations de Ted Chiang

Avec
  • Ted Chiang Auteur américain de science-fiction

Alors que les vacances de Noël approchent à grand pas, l’équipe de La Méthode, comme chaque année, a revêtu son costume rouge et blanc pour vous déposer, avant l’heure, un cadeau sous le sapin. Cette année, nous ne sommes pas peu fiers de recevoir le lauréat de quatre prix Hugo, quatre prix Nebula et quatre prix Locus, le tout pour seulement 2 recueils parus. Sans doute l’un des nouvellistes de science-fiction le plus passionnant de notre époque, l’un de ses textes a déjà été adapté au cinéma par Denis Villeneuve, dans le film “Premier Contact”. Son dernier recueil, Expiration, confirme son immense talent qui emprunte autant à Greg Egan qu’à Borges. Ted Chiang est notre invité spécial.

Ted Chiang, expiration… inspiration... C’est le programme de fête qui est le nôtre pour l'heure qui vient, bienvenue dans La Méthode Scientifique.

Publicité

Son premier recueil de nouvelles, la Tour de Babylone, interrogeait pêle-mêle la consistance de l’algèbre et imaginait que les mathématiques étaient fausses, mettait en prise une linguiste et des extraterrestres dont le langage permet de se souvenir du futur, imaginait une société steampunk où la kabbale juive invente des mots pour animer la matière, voire un monde où tout ce qui est écrit dans l’Ancien Testament est vrai.

Dans son nouveau recueil, Expiration aux éditions Denoël, Ted Chiang poursuit dans la lignée d’une science fiction puissante, riche, allégorique, philosophique et j’en passe… et nous sommes ravis de le recevoir aujourd’hui.

Les bases documentaires

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Le prix de l’imagination au service de la société pour Ted Chiang  (ActuSF, 2020)

Ted Chiang, le génie littéraire qui a du mal à écrire (L'Obs, 2020)

Au-delà de cette technologie, l’humain reste valable (Libération, 2020)

Exhalation, une édition spéciale pour le recueil de Ted Chiang  (ActuSF, 2020)

L'auteur de SF Ted Chiang sur notre relation avec la technologie, le capitalisme et la menace d'extinction (GQ, 2020)

Les références musicales

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Production
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Production déléguée
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Céline Loozen
Collaboration