Première image du trou noir supermassif M87* par l'Event Horizon Telescope
Première image du trou noir supermassif M87* par l'Event Horizon Telescope
Première image du trou noir supermassif M87* par l'Event Horizon Telescope
Première image du trou noir supermassif M87* par l'Event Horizon Telescope
Première image du trou noir supermassif M87* par l'Event Horizon Telescope
Publicité
Résumé

Pourquoi la photo du trou noir M87* est-elle un progrès scientifique ? Qu’a-t-on vraiment vu du trou noir ? Peut-on espérer une photographie plus nette à l’avenir ? Cette photographie a-t-elle validé des modèles de la théorie physique ?

avec :

Stephane Corbel (Astrophysicien. Directeur de la Station de radioastronomie de Nançay, professeur à l’Université Paris Diderot), Alain Riazuelo (Astrophysicien.).

En savoir plus

C’était au départ une solution aux équations de la relativité générale d’Einstein, qui n’emportait d’ailleurs pas l’enthousiasme du physicien. Puis ce furent les binaires, ces étoiles qui tournaient autour d’une importante masse invisible qui commencèrent à confirmer leur existence, puis ce furent les quasars, l’effet de lentille gravitationnelle, les indices s’accumulaient, jusqu’à la détection d’ondes gravitationnelles qui fut la première preuve « directe » de leur existence, et des effets sur l’espace-temps de la coalescence de deux trous noirs ; et puis, le 10 avril dernier, vint la première image du trou noir supermassif M87*.

Trous noirs : de nouvelles images à l’horizon, c’est le programme clair-obscur qui est le nôtre pour l’heure qui vient.

Publicité

Pour parler de cette image historique dans l’histoire de l’astronomie, de sa réalisation et de ses conséquences, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Alain Riazuelo, chargé de recherche CNRS à l’Institut d’Astrophysique de Paris et membre de l’équipe Planck HFI et Stéphane Corbel, astrophysicien, professeur à l’université Paris Diderot, et directeur de la station de radioastronomie de Nançay.

À lire : L'humanité contemple pour la première fois l'image d'un trou noir

Le reportage du jour

L’instrument Gravity installé à l’Observatoire du Paranal au Chili au Very Large Telescope suit depuis deux ans une étoile très proche de Sagittarius A*, le trou noir central de notre Galaxie. L’objectif est de tester les effets relativistes en conditions extrêmes, comme au voisinage d’un trou noir supermassif. Reportage avec Guy Perrin, astronome au LESIA de l'Observatoire de Paris Meudon, et co-investigateur de cet instrument. Par Céline Loozen :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage L'instrument Gravity pour observer Sagittarius A*, avec Guy Perrin du LESIA+

6 min

Pour en savoir plus

Retrouvez aussi les compléments d'information sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Voici la toute première image d'un Trou Noir  (CNRS LeJournal, Avril 2019)

La nuit où ils ont photographié le Trou Noir (Ciel et Espace, Avril 2019)

Nous pourrons bientôt voir des vidéos de vrais trous noirs en pleine action, engloutissant tout ce qui les entoure  (TrustMyScience, Avril 2019)

Trou Noir : qui est Katie Bouman, la scientifique derrière l’algorithme qui a reconstitué l’image historique ?  (Numerama, Avril 2019)

De la simulation numérique à la première image  (La Recherche, 2018)

À lire : De la Lune au trou noir supermassif M87 : 10 photos qui ont marqué l'astronomie

En savoir plus : Comment faire la lumière sur les trous noirs ?

Les références musicales

Le titre du jour : "Midnight City" par M83

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Natacha Triou
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration