Les catastrophes de Sumatra en 2004 et du Japon en 2011 ont révélé les lacunes des systèmes d’alerte. Beaucoup d’efforts sont déployés pour y remédier. Est-ce suffisant ?
Les catastrophes de Sumatra en 2004 et du Japon en 2011 ont révélé les lacunes des systèmes d’alerte. Beaucoup d’efforts sont déployés pour y remédier. Est-ce suffisant ?
 Les catastrophes de Sumatra en 2004 et du Japon en 2011 ont révélé les lacunes des systèmes d’alerte. Beaucoup d’efforts sont déployés pour y remédier. Est-ce suffisant ? ©Getty - Joel Sharpe
Les catastrophes de Sumatra en 2004 et du Japon en 2011 ont révélé les lacunes des systèmes d’alerte. Beaucoup d’efforts sont déployés pour y remédier. Est-ce suffisant ? ©Getty - Joel Sharpe
Les catastrophes de Sumatra en 2004 et du Japon en 2011 ont révélé les lacunes des systèmes d’alerte. Beaucoup d’efforts sont déployés pour y remédier. Est-ce suffisant ? ©Getty - Joel Sharpe
Publicité
Résumé

L'actualité des sciences vue par Elodie Chabrol de Pint of Science, Blaise Mao d'Usbek & Rica et Loïc Mangin de Pour la Science.

avec :

Elodie Chabrol (Directrice France du Festival Pint of Science), Blaise Mao (Rédacteur en chef du magazine Usbek & Rica), Loïc Mangin (Rédacteur en chef adjoint - Pour la Science).

En savoir plus

On les appelle les bactériophages. Cette famille de virus découverte au début du XXe siècle pourrait participer à la lutte contre l’antibiorésistance, et pourtant ils tardent encore à être intégrés à nos stratégies thérapeutiques et on va vous expliquer pourquoi. 

Une étude plus récente prouve que des organoïdes cérébraux se développent à la façon des cellules cérébrales d’un nouveau-né. Cette découverte constitue un espoir important pour mieux étudier et comprendre l’évolution de certaines maladies humaines.

Publicité

Et enfin depuis le début du XXIe siècle, 273 tsunamis ont été recensés sur Terre. Comment mieux les prévoir et éviter des catastrophes comme celle de 2004 ou de 2011 ? Voilà une question qui mobilise plusieurs domaines de recherches.

Bactériophages, organoïdes et tsunamis, c’est notre programme en chair et en eau pour l’heure qui vient, bienvenu dans la Méthode scientifique !

Et pour aborder tous ces sujets, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Elodie Chabrol, directrice France du festival Pint of Science, Blaise Mao, journaliste pour la revue Usbek et Rica et Loïc Mangin, rédacteur en chef adjoint des Hors-séries de Pour la Science.

Retrouvez le thread de l’émission du jour sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Tsunamis et pluies extrêmes, Loïc Mangin

À réécouter : Climatologie extrême : comment prévoir les catastrophes ?

La phagothérapie, une alternative à l’antibiothérapie ?, Blaise Mao

À réécouter : Antibiorésistance, la résistance s’organise

Organoïdes cérébraux, Elodie Chabrol

À réécouter : Organoïdes : small is beautiful

Références

L'équipe

Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Céline Loozen
Collaboration