Au sein des galaxies, des flux de particules énergétiques se déplacent. Les vents galactiques sont des déplacements de matière qui ont lieu dans l’espace.
Au sein des galaxies, des flux de particules énergétiques se déplacent. Les vents galactiques sont des déplacements de matière qui ont lieu dans l’espace. - ALMA (ESO/NAOJ/NRAO)
Au sein des galaxies, des flux de particules énergétiques se déplacent. Les vents galactiques sont des déplacements de matière qui ont lieu dans l’espace. - ALMA (ESO/NAOJ/NRAO)
Au sein des galaxies, des flux de particules énergétiques se déplacent. Les vents galactiques sont des déplacements de matière qui ont lieu dans l’espace. - ALMA (ESO/NAOJ/NRAO)
Publicité

Qu’est-ce qu’un vent galactique ? Où est passée la matière normale de l’Univers ? Comment se sont-ils formés ? Comment les scientifiques ont-ils réussi à les cartographier ? Pourquoi les vents galactiques sont-ils responsables de la disparition d’une partie de cette matière ?

Avec
  • Nicolas Bouché Chercheur au CNRS, chargé de recherche au Centre de Recherche en Astrophysique de Lyon (CRAL)
  • Roland Bacon Astrophysicien au Centre de Recherche en Astrophysique de Lyon et concepteur de l’instrument MUSE

La matière manquante de l’univers serait-elle transportée par des vents galactiques ? C’est une hypothèse à laquelle s'attellent des chasseurs de vents galactiques qui tentent d’observer directement ces phénomènes à grande échelle qui ont pour caractéristique certes d’être très puissants, mais aussi composés de matière et de gaz très difficiles à observer.

Une étude récente basée sur des observations réalisée avec l’instrument MUSE installé sur le Very Large Telescope du Chili vient de tourner une page dans l’étude des vents galactiques.

Publicité

Pour la toute première fois, on a observé et cartographié un vent galactique aux abords de la galaxie Gal1 située à 7 milliards d’années lumières de notre Voie lactée. Et c’est une rafale de réponses mais aussi de nouvelles questions qui pourraient émerger dans le domaine de l’astrophysique.

"Vive le vent galactique !", c’est le programme échevelé qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans “La Méthode scientifique” !

Et pour parler de ces vents galactiques nous sommes aujourd’hui avec Nicolas Bouché, chargé de recherche CNRS au centre de recherche en astrophysique de Lyon, et également Roland Bacon, astrophysicien, directeur de recherche CNRS. 

Le reportage du jour 

Rencontre avec Pierre Kervella, astronome au Laboratoire d'études spatiales et d'instrumentation en astrophysique (LESIA), à l’Observatoire de Paris. Il étudie les vents stellaires, des flots de particules qu’expulsent les étoiles en fin de vie. Quelles formes ont ces vents et par quoi sont-ils façonnés ? Les vents galactiques peuvent-ils être sculptés de la même façon ? Par Alexandra Delbot : 

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage

7 min

- Des vents stellaires observés avec des détails sans précédent (Observatoire de Paris)

Pour aller plus loin

Retrouvez le thread de l’émission du jour sur le fil twitter de La Méthode Scientifique.

57 min
59 min

Les références musicales

Le titre du jour : "Lone Planet" par Evergreen

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

L'équipe

Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Production
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Olivier Bétard
Réalisation
Mariam Ibrahim
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Collaboration