Circuit électronique
Circuit électronique
Circuit électronique - Gustavo Belemmi / Pixabay
Circuit électronique - Gustavo Belemmi / Pixabay
Circuit électronique - Gustavo Belemmi / Pixabay
Publicité
Résumé

Qu’est ce que le principe dit de “Loi de Moore” ? Quand et comment a-t-il été formulé, dans quel contexte sociétal et technologique ? Que voulait montrer l’ingénieur Gordon Moore, alors futur co-fondateur d’Intel ? Que prédisait-il et sur la base de quelles notions ?

avec :

Claude Weisbuch (Directeur émérite de recherches au CNRS, au laboratoire physique de la matière condensée à l'Ecole polytechnique à Palaiseau, et à l’Université de Californie, et membre de l’Académie des Technologie.), Maud Vinet (Physicienne au CEA-Leti, en charge du programme avancé sur la technologie microélectronique CMOS.).

En savoir plus

Au CES de Las Vegas, le Consumer Electronics Show, le plus grand forum d’innovation au monde, IBM a présenté, au début du mois, son tout premier ordinateur quantique commercial. Coup de com', coup de pub ou véritable avancée technologique ? Parce que si la puissance informatique ne cesse de croître depuis l’invention de l’ordinateur, cette croissance exponentielle, formalisée sous le nom de Loi de Moore, arriverait à sa fin. Qu’est donc cette loi de Moore, qui prophétisait en 1965 le doublement de la puissance informatique tous les deux ans ? Pourquoi toucherait-elle ses limites ? L’ordinateur quantique en permettrait-il la prolongation ?

Y a-t-il une vie après la loi de Moore ? C’est le programme in silico qui va nous occuper pour l’heure qui vient.

Publicité

Et pour évoquer la progression des performances physiques et économiques de l’informatique en un demi-siècle, nous avons le plaisir de recevoir Maud Vinet, physicienne au CEA-Leti, physicienne, en charge du programme avancé sur la technologie microélectronique CMOS et Claude Weisbuch, directeur émérite de recherche au CNRS, professeur à polytechnique et à l’université de Californie.

Le reportage du jour

Le calcul quantique repose sur des principes de la mécanique quantique intéressants pour augmenter considérablement la puissance de calcul informatique : le principe de superposition d'états, qui permettrait de mener des calculs massivement parallèle. Mais de nombreux problèmes sont restent à résoudre avant d’arriver à concevoir les processeurs, quantiques, notamment en ce qui concerne la décohérence qui empêche la stabilité des bits quantiques dans le temps. Les expériences du groupe quantronique du CEA de Saclay travaillent sur ce problème, avec le physicien Patrice Bertet et son doctorant. Par Céline Loozen :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage Céline Loozen "développement du calcul quantique" avec Patrice Bertet

8 min

Le fil de l'émission

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les références musicales

Le titre du jour : "Computer Nr. 3" France Gall

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Jeanne Hardouin
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Natacha Triou
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration