SCH en concert à We Love Green (juin 2022) ©Getty - David Wolff - Patrick
SCH en concert à We Love Green (juin 2022) ©Getty - David Wolff - Patrick
SCH en concert à We Love Green (juin 2022) ©Getty - David Wolff - Patrick
Publicité
Résumé

"RS4 gris Nardo, bien sûr qu'ils m'ont raté..." Les trois premiers mots du morceau collectif "Bande organisée", et le couplet qui suit, sont devenus légendaires. Signés par le rappeur SCH, ils ont érigé celui-ci au rang de star et ont retourné la France.

En savoir plus

On écoute aujourd’hui quelques notes d'un piano synthétique, tout droit sorties d'un logiciel numérique et contemporain de création musicale, installé sur un ordinateur situé dans la ville de Marseille.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

"Oui ma gâtée"

Publicité

Qui, en France et aujourd’hui, peut encore ignorer ces trois mots et ces quatre syllabes ? Qui pour méconnaître cette ouverture de morceau, une des plus percutantes de ces dernières années ? Qui peut s'assoir à cette table et prétendre n'avoir jamais entendu cette introduction du rappeur SCH ?

"Oui ma gâtée" : quatre syllabes qui ont retourné la France. Elles entament le titre « Bande organisée » soit la réunion inédite de 8 rappeurs marseillais : SCH donc, Kofs, Jul (à l’origine du projet), Naps, Soso Maness, Elams, Solda et Houari. Le titre et le clip ont été publiés sur YouTube le 15 août 2020. Le petit compteur sous la vidéo avoisinait ce matin, les 400 millions de vues, soit environ six fois la population française.

"Oui ma gâtée" : quatre syllabes qui ont retourné la France. Pone, le producteur de la Fonky Family, groupe mythique de rap marseillais, a entendu dans cette introduction, je le cite : « le couplet de l’année ». Un couplet qui a entre autres porté à la connaissance du pays, et bien au-delà de la sphère des motards initiés, l'existence du "shifter pro" ce levier de vitesse professionnel pour les engins à deux roues.

"Oui ma gâtée" : quatre syllabes qui ont retourné la France. Elles sont aujourd’hui aussi bien entonnées dans les quartiers populaires, les mariages, voire pire : les fêtes d'école de commerce, par des personnes âgées ou par ma nièce. "Oui ma gâtée" s’est infiltré partout, dans toutes les voix, parfois même jusqu'à l'écœurement, jusqu'à devenir une sorte de meme vocal, employable en toute situation. Exemple pratique : « – Tu aurais du feu ? – Oui ma gâtée. »

"Oui ma gatée" : quatre syllabes qui ont retourné la France, et éclairé le langage marseillais d'aujourd'hui. Comme l'écrit la chercheuse Emmanuelle Carinos, dans un article de la revue en ligne l'ABCDR du son, je la cite : « Bande organisée » "démarre par SCH sur une prod presque caricaturalement « Jul », l’Aubagnais débite plus d’expressions locales dans ce 16 que dans toute sa carrière" Parmi ces expressions du coin, il y a « la kew » pour désigner l’illicite kétamine, la « tchope » pour la voiture, et bien évidemment la « gâtée », expression typiquement marseillaise pour désigner la chérie, la compagne, la fiancée, l’élue de son cœur.

"Oui ma gâtée" : quatre syllabes qui ont retourné la France. Presque littéralement. Parallèlement à la sortie de "Bande Organisée", en cet été 2020, temps de déconfinement généralisé et temporaire de la France, des hordes de parisiens, et autres gens du Nord, déferlent sur la cité phocéenne, pendant que le morceau remonte des Bouches du Rhône vers tout le pays. Dans un chassé-croisé où les points cardinaux se renversent, et où Marseille devient un centre.