Photo prise le 12 juillet 2017 à Alep en Syrie, ville assiégée en 2016.
Photo prise le 12 juillet 2017 à Alep en Syrie, ville assiégée en 2016.  ©AFP - GEORGE OURFALIAN
Photo prise le 12 juillet 2017 à Alep en Syrie, ville assiégée en 2016. ©AFP - GEORGE OURFALIAN
Photo prise le 12 juillet 2017 à Alep en Syrie, ville assiégée en 2016. ©AFP - GEORGE OURFALIAN
Publicité

Hier, le secrétaire général des Nations unies a réclamé une enquête concernant l’utilisation présumée d’armes chimiques à Douma, samedi, en Syrie. Le régime de Bachar al-Assad a plusieurs fois été accusé d’utiliser cette stratégie militaire, pourtant contraire au droit international.

Avec
  • Serge Sur professeur émérite de droit public à l’Université Panthéon-Assas, rédacteur en chef de la revue "Questions internationales".

Parallèlement, la tactique du siège a également émaillé cette guerre qui dure maintenant depuis 2011, les civils se retrouvant au cœur des combats. Le droit international n’est-il pas censé protéger les civils ? Quelles limites impose-t-il en termes de stratégie militaire ? 

L'équipe