"Billag or No Billag" : quel avenir pour l’audiovisuel public suisse après la votation ?

La tour de la Radio Télévision Suisse (RTS), l’entreprise publique de radiodiffusion suisse francophone. Photo prise le 23 avril 2017 à Genève.
La tour de la Radio Télévision Suisse (RTS), l’entreprise publique de radiodiffusion suisse francophone. Photo prise le 23 avril 2017 à Genève. ©AFP - FABRICE COFFRINI
La tour de la Radio Télévision Suisse (RTS), l’entreprise publique de radiodiffusion suisse francophone. Photo prise le 23 avril 2017 à Genève. ©AFP - FABRICE COFFRINI
La tour de la Radio Télévision Suisse (RTS), l’entreprise publique de radiodiffusion suisse francophone. Photo prise le 23 avril 2017 à Genève. ©AFP - FABRICE COFFRINI
Publicité

Le Billag en Suisse, c’est l’organisme qui collecte la redevance audiovisuelle. Faut-il maintenir ou supprimer cette redevance et par là même maintenir ou supprimer le service public de l’audiovisuel ? Hier, les Suisses ont finalement voté en faveur du maintien.

Avec
  • Patrick-Yves Badillo professeur en sciences de la communication et des médias à l’Université de Genève, directeur de Medi@LAB (institut dédié à l’enseignement et la recherche), co-auteur de « Médias publics et société numérique : l'heure du grand débat », ed. Slatkine.

Ces derniers mois, les débats sur l’avenir à donner à la télévision et radio publique suisse ont été vifs. La question est désormais tranchée par les citoyens eux-mêmes. Pour autant, le débat est-il vraiment clos ?

L'équipe