Contrôle d'automobiliste ©AFP - LOIC VENANCE
Contrôle d'automobiliste ©AFP - LOIC VENANCE
Contrôle d'automobiliste ©AFP - LOIC VENANCE
Publicité
Résumé

Un règlement européen impose désormais l'installation de dispositifs enregistrant les données techniques des voitures en cas d'accident. Ces boîtes noires sont-elles sécurisées pour nos données ?

En savoir plus

Les voitures sortiront désormais de l’usine équipées de boîtes noires. Depuis ce 1e mai, des puces enregistreront les données techniques des voitures en cas d’accident. Quels risques un tel équipement fait courir à nos données personnelles ? Sacrifie-t-on nos libertés pour la sécurité ?

Guillaume Erner reçoit Nathalie Metallinos, avocate en droit des données personnelles.

Publicité

Une mesure limitée 

Nathalie Metallinos assure que ce dispositif enregistrera les paramètres uniquement techniques de la voiture tels que la vitesse, les accélérations, les freinages mais qu’il n’y a pas d’enregistrement de voix, ni d’images. Elle rappelle que pour le moment, les véhicules qui doivent être immédiatement équipés sont les nouveaux véhicules qui sont présentés à l’homologation. Les véhicules d’occasion ne sont pas concernés. 

Des inquiétudes à tempérer

Natalie Metallinos explique qu’il faut modérer les inquiétudes par rapport à ce boîtier car tous les nouveaux véhiculent ont déjà la télématique embarquée. "Ce n'est pas tout à fait nouveau en réalité. C'est nouveau c’est que ce soit obligatoire, que ce soit accédé par les forces de police, mais beaucoup de données partent déjà sur les constructeurs. Donc les inquiétudes doivent être modérées par rapport au boîtier lui-même.”

Elle affirme néanmoins que ce dispositif accroît la surveillance et que la conduite va être bridée :  "Ça ne va plus être une conduite libre, ça c’est clair. Mais on est toujours dans le débat sécurité VS liberté. Le but c’est de réduire les accidents de la route.” 

Enfin, elle a affirmé qu'il est inscrit dans les textes "l'interdiction d'utiliser cette boîte à des fins commerciales ou pour sanctionner des infractions aux codes de la route."

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Élodie Piel
Collaboration
Vivien Demeyère
Réalisation