Manifestants d’extrême droite  à Chemnitz en Allemagne le 27 août 2018.
Manifestants d’extrême droite  à Chemnitz en Allemagne le 27 août 2018. ©AFP - ODD ANDERSEN
Manifestants d’extrême droite à Chemnitz en Allemagne le 27 août 2018. ©AFP - ODD ANDERSEN
Manifestants d’extrême droite à Chemnitz en Allemagne le 27 août 2018. ©AFP - ODD ANDERSEN
Publicité

Des manifestants appelant à faire la « chasse aux étrangers », des saluts hitlériens dans la rue… Le meurtre d’un jeune Allemand, imputé à un réfugié, a déclenché une vague de violences racistes à Chemnitz, ville d’ex Allemagne de l’Est.

Avec
  • Nicolas Offenstadt historien, maître de conférences à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne

Hier, Angela Merkel a déclaré que « la haine dans la rue » n’avait pas sa place en Allemagne. Ces violences sont-elles le signe d’un réveil de l’extrême droite outre-Rhin ?

Revue de presse internationale
4 min

L'équipe