La Sud-Africaine Caster Semenya, vainqueure du 800 m du meeting de Ligue de diamant de Doha (Qatar). Photo prise le 3 mai 2019.
La Sud-Africaine Caster Semenya, vainqueure du 800 m du meeting de Ligue de diamant de Doha (Qatar). Photo prise le 3 mai 2019. ©AFP - KARIM JAAFAR
La Sud-Africaine Caster Semenya, vainqueure du 800 m du meeting de Ligue de diamant de Doha (Qatar). Photo prise le 3 mai 2019. ©AFP - KARIM JAAFAR
La Sud-Africaine Caster Semenya, vainqueure du 800 m du meeting de Ligue de diamant de Doha (Qatar). Photo prise le 3 mai 2019. ©AFP - KARIM JAAFAR
Publicité

Des athlètes obligées de faire baisser leur taux de testostérone, en prenant un traitement à action hormonale. C’est ce qu’impose désormais le nouveau règlement de l’IAAF, l’Association Internationale des fédérations d’athlétisme.

Avec
  • Sophie Christin-Maître chef du service d’endocrinologie à l’hôpital Saint-Antoine à Paris, endocrinologue de la reproduction.

Un nouveau règlement qui fait débat tant dans le monde du sport que dans le monde médical, soulevant des questions éthiques et interrogeant ce qui détermine le sexe d’un individu. Explications.

La Question du jour
6 min

L'équipe