Ecrans ©AFP - Olivier DOULIERY
Ecrans ©AFP - Olivier DOULIERY
Ecrans ©AFP - Olivier DOULIERY
Publicité
Résumé

Le coronavirus aurait été fabriqué volontairement dans un laboratoire, se propagerait à travers la 5G, ou encore pourrait se traiter avec des injections de détergent … La pandémie de Covid-19 alimente de nombreuses rumeurs et fake news en particulier sur les réseaux sociaux.

avec :

Alain Cambier (philosophe, chercheur associé au laboratoire « Savoirs, textes, langage » de l’Université de Lille, professeur chargé de cours à Sciences Po Lille et auteur de « Philosophie de la post-vérité » (Hermann, 2019).).

En savoir plus

Cette désinformation est dénoncée par l’OMS qui la qualifie d'« infodémie ». En France, une étude de la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch réalisée fin mars, montre que 26% des personnes interrogées estiment que le coronavirus a été fabriqué intentionnellement ou accidentellement en laboratoire.  

Comment la pandémie de Covid-19 alimente les théories du complot ? C'est une question que nous posons aujourd'hui à Alain Cambier, philosophe, chercheur associé au laboratoire « Savoirs, textes, langage » de l’Université de Lille, professeur chargé de cours à Sciences Po Lille et auteur notamment de « Philosophie de la post-vérité » (Hermann, 2019).

Publicité

Covid-19, une épidémie de fausses information : un podcast à découvrir

A noter que "Covid-19", une épidémie de fausses informations », la nouvelle saison de "Mécaniques du complotisme", est par ailleurs à retrouver dès le mercredi 29 avril sur le site de France Culture et sur les plateformes de podcast. Elle est produite par Alain Lewkowicz et réalisée Guillaume Baldy. 

Un%20podcast%20en%203%20%C3%A9pisodes : M%C3%A9caniques%20du%20complotisme%2C%20saison%207%C2%A0%3A%20Covid-19%2C%20une%20%C3%A9pid%C3%A9mie%20de%20fausses%20informations

Quand vérité et réalité sont mises à mal 

Si on peut définir la vérité comme la connaissance adéquate de la réalité et bien cette propagation de virus met à mal la vérité. Le directeur de l’OMS a inventé un néologisme « infodémie » pour désigner ce phénomène de prolifération de fausses informations. Alain Cambier

"Toute situation de crise renforce un climat délétère et rend plus perméable les théories du complot. Ce qui se manifeste en ce moment c'est d’une part les défaillances de l’autorité, les manques de communication qui laissent les populations en désarroi. Et ce désarroi favorise les infodémies mais surtout changer l’attitude des citoyens qui se créent un monde à l'écart en s'emparant des réseaux sociaux."

Rétablir la prudence pour comprendre la situation 

Il faut faire preuve de beaucoup de prudence devant la complexité des situations et du réel. Nos contemporains qui ont souvent soif de certitudes absolues n'y trouvent pas leurs comptes. Ils ont tendance à monter des scenarios pour trouver des explications. Alain Cambier

"On a affaire à du complotisme quand chacun veut retrouver son bouc émissaire. Les partis pris morbides qui existent à l’occasion de cette crise permettent de montrer ce parallélisme entre l’infection des corps et la contamination des esprits."

Vous pouvez (ré)écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
David Jacubowiez
Réalisation