Ethiopie : le président Abiy Ahmed répond-il à ce que l’on attend d’un Prix Nobel de la paix ?

Le premier ministre éthiopien Abiy Ahmed. Photo prise le 13 juin 2021.
Le premier ministre éthiopien Abiy Ahmed. Photo prise le 13 juin 2021. ©AFP - EDUARDO SOTERAS
Le premier ministre éthiopien Abiy Ahmed. Photo prise le 13 juin 2021. ©AFP - EDUARDO SOTERAS
Le premier ministre éthiopien Abiy Ahmed. Photo prise le 13 juin 2021. ©AFP - EDUARDO SOTERAS
Publicité

Deuxième pays le plus peuplé d’Afrique, l’Ethiopie compte 38 millions d’électeurs. Les élections générales qui se sont déroulées lundi 21 juin 2021 étaient très attendues. Dans quel contexte se sont-elles déroulées ?

Avec
  • René Lefort chercheur, spécialiste de la Corne de l’Afrique

Les élections générales qui se sont déroulées lundi 21 juin 2021 en Ethiopie étaient très attendues. Porteuses d’un espoir de renouveau démocratique, au lendemain du vote, est-il possible de faire ce constat ? Le président Abiy Ahmed, prix Nobel de la paix 2019, au pouvoir depuis 3 ans, avait promis les élections les plus démocratiques que le pays ait jamais connues. A-t-il rempli sa promesse ? L’issue du scrutin est-elle connue d’avance, dans un pays confronté à des difficultés économiques, sécuritaires et politiques ?

Guillaume Erner reçoit René Lefort, chercheur indépendant, spécialiste de la Corne de l’Afrique.

Publicité

Vous pouvez écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

Revue de presse internationale
5 min
Les Enjeux internationaux
11 min

L'équipe