Photo prise le 11 février 2020 sur l’esplanade du Trocadéro lors d’un rassemblement en soutien aux deux chercheurs français Fariba Abdelkhah et Roland Marchal, détenus en Iran depuis le 5 juin 2019.
Photo prise le 11 février 2020 sur l’esplanade du Trocadéro lors d’un rassemblement en soutien aux deux chercheurs français Fariba Abdelkhah et Roland Marchal, détenus en Iran depuis le 5 juin 2019.
Photo prise le 11 février 2020 sur l’esplanade du Trocadéro lors d’un rassemblement en soutien aux deux chercheurs français Fariba Abdelkhah et Roland Marchal, détenus en Iran depuis le 5 juin 2019. ©AFP - THOMAS SAMSON
Photo prise le 11 février 2020 sur l’esplanade du Trocadéro lors d’un rassemblement en soutien aux deux chercheurs français Fariba Abdelkhah et Roland Marchal, détenus en Iran depuis le 5 juin 2019. ©AFP - THOMAS SAMSON
Photo prise le 11 février 2020 sur l’esplanade du Trocadéro lors d’un rassemblement en soutien aux deux chercheurs français Fariba Abdelkhah et Roland Marchal, détenus en Iran depuis le 5 juin 2019. ©AFP - THOMAS SAMSON
Publicité
Résumé

Mardi 11 février 2020, jour anniversaire de la Révolution islamique en Iran, avait lieu à Paris un rassemblement de soutien pour demander la libération des deux chercheurs français Fariba Adelkhah et Roland Marchal. Pourquoi l'Iran retient ces deux universitaires détenus depuis juin 2019 ?

avec :

Bernard Hourcade (directeur de recherche émérite au CNRS et au centre de recherche monde iranien et indien, membre du comité de soutien à Fariba Adelkhah et Roland Marchal.).

En savoir plus

Depuis juin 2019, Fariba Adelkhah, anthropologue franco-iranienne et Roland Marchal, politologue, spécialiste de la Corne de l'Afrique, tous deux membres du Centre de Recherches Internationales de Sciences Po sont retenus en Iran. Ils sont accusés de complot contre la sûreté nationale et détenus à la prison d’Evin. Mardi 11 février 2020, jour anniversaire de la Révolution islamique en Iran, avait lieu à Paris un rassemblement de soutien pour demander leur libération. Pourquoi l’Iran retient ces deux chercheurs français ? 

Guillaume Erner reçoit Bernard Hourcade, directeur de recherche émérite au CNRS et au centre de recherche monde iranien et indien, membre du comité de soutien à Fariba Adelkhah et Roland Marchal.

Publicité