François Fillon, lors de sa conférence de presse du 1er mars 2017.
François Fillon, lors de sa conférence de presse du 1er mars 2017.
François Fillon, lors de sa conférence de presse du 1er mars 2017. ©AFP - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT
François Fillon, lors de sa conférence de presse du 1er mars 2017. ©AFP - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT
François Fillon, lors de sa conférence de presse du 1er mars 2017. ©AFP - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT
Publicité
Résumé

Le statut de candidat à l’élection présidentielle ne protège pas François Fillon des procédures judiciaires et mises en examen. Peut-il, au contraire, jouer en sa défaveur ? Faudrait-il envisager un statut pénal spécifique pour les candidats à l’élection présidentielle ?

avec :

Didier Rebut (directeur de l’Institut de criminologie et de droit pénal de Paris, professeur de droit à l’Université Panthéon-Assas (Paris II), membre du club des juristes.).

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Vivien Demeyère
Réalisation
Élodie Piel
Collaboration