Abeille butinant sur une fleur. Photo prise dans un parc à Koweït City au Koweït.
Abeille butinant sur une fleur. Photo prise dans un parc à Koweït City au Koweït. ©AFP - YASSER AL-ZAYYAT
Abeille butinant sur une fleur. Photo prise dans un parc à Koweït City au Koweït. ©AFP - YASSER AL-ZAYYAT
Abeille butinant sur une fleur. Photo prise dans un parc à Koweït City au Koweït. ©AFP - YASSER AL-ZAYYAT
Publicité

A quelques jours de la première édition de la journée mondiale de l’Abeille, qui s’est tenue hier, le tribunal de l’Union européenne a confirmé, la semaine dernière, les restrictions d’utilisation imposées en 2013 à trois néonicotinoïdes.

Avec
  • Gérard Arnold Apidologue, directeur de recherche émérite au CNRS au laboratoire Evolution, Génomes, Comportement, Ecologie (EGCE) à Gif-sur-Yvette, et expert sur l'abeille à l'EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) et à l'ANSES (Agence natio

Les néonicotinoïdes ce sont ces insecticides jugés en partie responsables de la disparition des abeilles. Fin avril, déjà, l’Union Européenne avait élargi les champs d’application de leur interdiction. Mais pour les abeilles, est-ce déjà trop tard  ? 

Sur les docks | 14-15
54 min

L'équipe