Bien utilisés, des jeux vidéos peuvent augmenter la capacité d'attention des joueurs
Bien utilisés, des jeux vidéos peuvent augmenter la capacité d'attention des joueurs
Bien utilisés, des jeux vidéos peuvent augmenter la capacité d'attention des joueurs ©Getty -  VICTOR DE SCHWANBERG/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Bien utilisés, des jeux vidéos peuvent augmenter la capacité d'attention des joueurs ©Getty - VICTOR DE SCHWANBERG/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Bien utilisés, des jeux vidéos peuvent augmenter la capacité d'attention des joueurs ©Getty - VICTOR DE SCHWANBERG/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Publicité
Résumé

Notre portable nous rend stupide, et la télé abrutit nos enfants. C’est en substance l’avertissement qui est donné, surtout aux parents. Mais les liens de cause à effet sont difficiles à établir.

avec :

Grégoire Borst (Laboratoire de Psychologie du Développement et de l'Éducation de l'enfant (LaPsyDÉ), UMR CNRS 8240, Université de Paris.).

En savoir plus

N’est-il pas envisageable, au contraire, que les écrans, bien utilisés, nous rendent plus avertis ou plus intelligents ? L’exposition aux écrans est-elle forcément toxique ?

Avec Grégoire Borst, professeur de psychologie du développement et de neurosciences cognitives de l’éducation à l’université Paris Descartes

Publicité

L'effet toxique des écrans est à nuancer : “On n’a pas le recul suffisant aujourd’hui pour avoir des conclusions définitives sur l’effet délétère ou positif des écrans sur le développement cognitif, socio émotionnel et physique de l’enfant et l’adolescent.”  

La question est d'abord d'en faire un usage modéré : "L’utilisation d’internet en dessous de deux heures par jour a des effets protecteurs par exemple sur la dépression. Au dessus de deux heures par jour, ça a des effets plutôt négatifs sur la dépression, le sommeil, ou sur l'obésité. Donc on voit bien que c’est toujours une question de dosage."

Il est très difficile de fuir totalement les écrans. Le mieux est d'apprendre à vivre avec et de connaitre leurs effets : "Nous allons vivre dans un monde où le numérique va être extrêmement présent. Donc tout l’enjeu aujourd’hui, c’est de penser une éducation au numérique, aux écrans. Avoir peut-être une position qui soit moins simpliste. C’est pas ‘non pas d’écran’ ou ‘oui tous les écrans que vous voulez’. C’est réellement d’essayer d’expliquer à l’enfant quels sont les effets de l’utilisation des écrans sur son cerveau et sur son comportement."

58 min