. ©Getty - Rebecca Nelson
. ©Getty - Rebecca Nelson
. ©Getty - Rebecca Nelson
Publicité
Résumé

Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, a annoncé le 22 juillet lors d’une interview, vouloir proposer d’ici 5 ans un « Métaverse », un univers entièrement virtuel où chacun pourrait avoir un avatar et se téléporter instantanément.

avec :

Alexandre Bouchet (Directeur de Clarté, centre de ressources technologiques spécialisé en réalité virtuelle).

En savoir plus

Loin de n’être qu’une utopie futuriste, Facebook a déjà constitué une équipe dédiée au développement d’un réseau social en réalité virtuelle, dans lequel les individus pourraient se rencontrer sans sortir de chez eux. Qu’est-ce que le « métaverse » et quels en sont les enjeux ? Nous en parlons avec : Alexandre Bouchet, directeur de Clarté, centre de ressources technologiques spécialisé en réalité virtuelle

L'origine du Métaverse

La première question que l'on se pose sur le Métaverse est la suivante : d'où vient ce nom, et que désigne-t-il ?

Publicité

Le nom de Métaverse vient de l’univers de la science-fiction. Au début des années 1990, un livre de Neal Stephenson, Le Samouraï virtuel, popularise ces notions de mondes virtuels. C’est une notion ancienne qui a refait surface ces 12 derniers mois, en lien à la fois avec des progrès technologiques et avec des confinements qui nous ont peut-être donné envie d’aller ailleurs tout en restant chez soi. 

C’est une infrastructure qui permettra de multiples usages. Bien entendu, on va s’y divertir, mais d’ici cinq, dix ans, on pourra y apprendre, y travailler, comme dans une réalité alternative.

L'ambition de Facebook

C'est Mark Zuckerberg qui a fait parler du Métaverse récemment, dans une interview du 22 juillet. Quels sont effectivement les projets de Facebook dans ce domaine ?

Il y a une stratégie depuis cinq ans dans ces technologies qui est très dynamique : on est sur des milliards de dollars d’investissements, en cohérence avec la vocation de Facebook, qui à l’origine, est un réseau social. Il est donc cohérent pour eux d’aller dans ces mondes virtuels, de pouvoir recréer des espaces où l’on vivra des expériences sociales. Ils sont à la recherche du coup d’après, et ce coup d’après, ce pourrait être ces métaverses.

L'avenir du Métaverse

On se souvient qu'un projet comme les Google Glasses n'a pas fait long feu. A partir de là, est-on en droit de se demander si les projets liés au Métaverse vont vraiment marcher ?

Il y a quand même un alignement des planètes. Il y a déjà ce qu’on a vécu en termes de confinement, de télétravail et d’hyper-digitalisation de la vie. Ensuite, il y a des progrès électroniques rapides qui font que cela semble à portée de main en termes de dispositifs. La question qu’on peut se poser, c’est de savoir s’il y a un réel besoin. Aujourd’hui, je ne fais pas de paris sur l’avenir, mais les conditions sont réunies pour la création de ces mondes virtuels.

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Élodie Piel
Collaboration
Vivien Demeyère
Réalisation