Station de recharge de véhicules électriques. Photo prise à MONTEREY PARK aux Etats-Unis, le 18 mai 2021.
 Station de recharge de véhicules électriques. Photo prise à MONTEREY PARK aux Etats-Unis, le 18 mai 2021. ©AFP - FREDERIC J. BROWN
Station de recharge de véhicules électriques. Photo prise à MONTEREY PARK aux Etats-Unis, le 18 mai 2021. ©AFP - FREDERIC J. BROWN
Station de recharge de véhicules électriques. Photo prise à MONTEREY PARK aux Etats-Unis, le 18 mai 2021. ©AFP - FREDERIC J. BROWN
Publicité

Les constructeurs automobiles prennent le virage de l’électrique. Est-ce la fin du moteur thermique et des voitures polluantes ? L’Europe pourrait décider d’interdire la vente de voitures neuves à moteur thermique à partir de 2035, la France s'est fixée jusqu'à 2040. Quels impacts sur la filière ?

Avec
  • Bernard Jullien Maître de conférence en économie à l'Université de Bordeaux et directeur du Gerpisa (Groupe d'Etude et de Recherche Permanent sur l'Industrie et les Salariés de l'Automobile)

Coup d’accélérateur donné à la voiture électrique. Renault l’a annoncé cette semaine (mercredi 30 juin 2021), le constructeur français a pour objectif d’offrir 90% de véhicules électriques d’ici 2030. La France vise, elle, la neutralité carbone pour 2050. Pour beaucoup, sortir du moteur thermique et disposer d’un parc automobile 100 % électrique est devenu une évidence. Quelles conséquences sur les services liés à l’automobile et sur la filière dans son ensemble pourrait avoir la sortie du moteur thermique ? Irez-vous toujours chez votre garagiste ?

Guillaume Erner reçoit Bernard Jullien, maître de conférence en économie à l’université de Bordeaux, spécialiste de l’industrie automobile, a co-dirigé le livre « L’épopée Logan », ed. Dunod.

Publicité

Vous pouvez écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

38 min
58 min