Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, arrivant à l’Elysée pour le discours d’investiture d’Emmanuel Macron, le 14 mai 2017.
Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, arrivant à l’Elysée pour le discours d’investiture d’Emmanuel Macron, le 14 mai 2017.
Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, arrivant à l’Elysée pour le discours d’investiture d’Emmanuel Macron, le 14 mai 2017. ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, arrivant à l’Elysée pour le discours d’investiture d’Emmanuel Macron, le 14 mai 2017. ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, arrivant à l’Elysée pour le discours d’investiture d’Emmanuel Macron, le 14 mai 2017. ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
Publicité
Résumé

Contrairement aux représentants du Conseil français du culte musulman, Dalil Boubakeur, le recteur de la grande mosquée de Paris, n’était pas convié aux vœux d’Emmanuel Macron aux autorités religieuses, jeudi. En réaction, il a donc décidé de quitter le CFCM.

avec :

Ghaleb Bencheikh (islamologue, président de la Fondation de l'islam de France et producteur de l’émission "Questions d'islam", le dimanche de 7h05 à 8h sur France Culture).

En savoir plus

Pourquoi celui qui a longtemps, et à plusieurs reprises, présidé le CFCM, n’était-il pas convié, à l’heure où le gouvernement insiste sur l’importance d’une « structuration » de l’islam de France ? Le Conseil Français du Culte Musulman est-il représentatif de l’islam de France ?

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Alexandre Fougeron
Réalisation