Transfusion ©Getty -  Peter Dazeley
Transfusion ©Getty - Peter Dazeley
Transfusion ©Getty - Peter Dazeley
Publicité
Résumé

Après la Chine et les Etats Unis, la France lance aujourd'hui un essai clinique de transfusion de plasma sanguin pour combattre le coronavirus. L'essai baptisé « Coviplasm » est piloté par l’AP-HP avec le soutien de l’Inserm et l’Établissement Français du Sang.

avec :

Olivier Schwartz (Directeur scientifique de l’Institut Pasteur, directeur de l’Unité Virus et immunité de l’institut Pasteur).

En savoir plus

Le procédé consiste à  transfuser du sang de patients guéris du Covid-19 à des malades qui pourraient bénéficier des anticorps des premiers. Une première évaluation de cet essai pourra être rendue dans deux à trois semaines.  

Le sang des patients guéris du Covid-19 pourrait-il sauver des malades du virus ? Pour nous en dire plus sur ce traitement, nous sommes en liaison avec Olivier Schwartz, directeur de l’unité Virus et immunité à l’Institut Pasteur.  

Publicité

En quoi consiste la procédure ? 

"Cet essai consiste à prélever du sang de patients guéris ou convalescents car chez ces patients il y a une production d’anticorps qui va neutraliser le virus. On va voir si cette stratégie entraîne une diminution de la charge virale donc de la multiplication du virus chez les patients."

"En Chine, il y a déjà le résultat d’une première étude. Ce qu’on peut lire dans ce premier essai est qu’une dizaine de patients ont été traités. Il est difficile de savoir si les patients n’ont pas naturellement évolué positivement mais en tout cas il y a eu une diminution de la charge virale et une amélioration des signes cliniques chez ses patients."

On sait que certains patients font des infections beaucoup plus graves que d’autres. Il semble se passer que chez les patients qui ont des graves pulmonaires, pneumopathie est que le système immunitaire est exacerbé. Olivier Schwartz

Vous pouvez (ré)écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

%C3%A0%20lire : Vaccin%20BCG%20%3A%20une%20arme%20centenaire%20contre%20la%20Covid-19