Epargne ©Getty -  Guido Mieth
Epargne ©Getty - Guido Mieth
Epargne ©Getty - Guido Mieth
Publicité
Résumé

Face à la récession économique provoquée par la crise sanitaire, une hausse importante de l'épargne vers le livret A a été constatée le mois dernier en France.

avec :

Xavier Timbeau (Économiste, directeur de l'Observatoire Français des Conjonctures Économiques (OFCE)).

En savoir plus

Un phénomène souligné mercredi par le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, qui déclarait : « Ce n'est pas d'épargne dont nous avons besoin aujourd'hui pour notre économie, mais d'investissement ». Certains observateurs craignent notamment que malgré cette épargne, la consommation des français ne rattrape pas son retard après la fin du confinement. Les français vont-ils recommencer à dépenser après le confinement ? Notre invité est aujourd'hui Xavier Timbeau, économiste, directeur principal de l’OFCE.

Les gagnants et les perdants du confinement  

"Ce qui frappe tous les français, c’est que toutes les consommations passant par une interaction sociale sont impossibles. Les restrictions sur les mouvements conduisent à une diminution de la consommation. Mais certains Français, les plus modestes n’économisent pas particulièrement car ils ne présentent pas assez de moyens pour ces consommations de loisir."

Publicité

Les économies réalisées représentent environ 7 milliards d’euros pour l’ensemble des français par semaine de confinement c’est-à-dire 230€ par ménage. Ce sont des modifications du budget importantes qui expliquent cette collecte supplémentaire sur le livret A. Xavier Timbeau

"La diminution de pouvoir d’achat frappe plusieurs types de catégories. Il y a cette frange de l’économie à la limite entre le légal et l’illégal dite d’économie grise se retrouve à manquer de ce revenu. Et là, ce sont des budgets qui peuvent être lourdement affectés."

Vers une hausse de la consommation à la fin du confinement ? 

"C’est une épargne qui est forcée par les circonstances et les évènements. On peut penser qu’une grande partie de la frustration de cette économie forcée donnera lieu à des consommations supplémentaires dès la fin du confinement."

Le problème d’un tel épisode de confinement et de crise sanitaire risque d’engendrer une incertitude. Peut être par prudence, un certain nombre de ménages vont conserver une partie de cette épargne pour se constituer une épargne de précaution. Xavier Timbeau

Vous pouvez (ré)écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

12 min
Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
David Jacubowiez
Réalisation