Manifestation de Gilets Jaunes à Nantes le 5 janvier 2019. ©AFP - LOIC VENANCE
Manifestation de Gilets Jaunes à Nantes le 5 janvier 2019. ©AFP - LOIC VENANCE
Manifestation de Gilets Jaunes à Nantes le 5 janvier 2019. ©AFP - LOIC VENANCE
Publicité
Résumé

Les "gilets jaunes" ne revendiquent pas de leader, mais certaines figures sont néanmoins devenues plus populaires que d’autres. Elles ont davantage occupé l’espace médiatique pour relayer les messages portés par l’ensemble du mouvement.

avec :

Roman Bornstein (journaliste, travaille pour France Culture, auteur de la note « En immersion numérique avec les "gilets jaunes" » publiée par la Fondation Jean Jaurès et de l'enquête « Dans l’œil de Moscou », publiée dans le numéro de juillet 2019 de "Vanity Fair".).

En savoir plus

La plupart des protagonistes de cette mobilisation spontanée et protéiforme, née sur les réseaux sociaux, se disent apolitiques. La fondation Jean Jaurès vient de publier une note sur l’activité numérique de deux des figures médiatiques : Eric Drouet et Maxime Nicolle. 

Quels enseignements en tirer ?
 

Publicité
Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Élodie Piel
Collaboration
Pauline Chanu
Production déléguée
David Jacubowiez
Réalisation