Personnes marchant sur de la « neige industrielle », fraîchement tombée à Sossenheim Frankfurt/Main en Allemagne le 1er janvier 2016.
Personnes marchant sur de la « neige industrielle », fraîchement tombée à Sossenheim Frankfurt/Main en Allemagne le 1er janvier 2016. ©AFP - BORIS ROESSLER / DPA
Personnes marchant sur de la « neige industrielle », fraîchement tombée à Sossenheim Frankfurt/Main en Allemagne le 1er janvier 2016. ©AFP - BORIS ROESSLER / DPA
Personnes marchant sur de la « neige industrielle », fraîchement tombée à Sossenheim Frankfurt/Main en Allemagne le 1er janvier 2016. ©AFP - BORIS ROESSLER / DPA
Publicité

De la Côte-d’Or à la Moselle en passant par l’Yonne, l’Ile-Et-Vilaine ou encore le Loiret, certaines zones géographiques ont connu des épisodes neigeux non naturels ce week-end. Non naturels car la neige qui y est tombée était de la neige de pollution, aussi appelée neige industrielle ou urbaine.

Avec
  • Samuel Morin Chercheur en physique de la neige, directeur du centre d’étude de la neige Météofrance/CNRS à Grenoble. Médaillé de bronze 2017 du CNRS.

L'équipe