Le nouveau premier ministre israélien Naftali Bennett, issu de la droite radicale, aujourd’hui à la tête d’une coalition allant de l’extrême droite à la gauche.
Le nouveau premier ministre israélien Naftali Bennett, issu de la droite radicale, aujourd’hui à la tête d’une coalition allant de l’extrême droite à la gauche. ©AFP - GIL COHEN-MAGEN
Le nouveau premier ministre israélien Naftali Bennett, issu de la droite radicale, aujourd’hui à la tête d’une coalition allant de l’extrême droite à la gauche. ©AFP - GIL COHEN-MAGEN
Le nouveau premier ministre israélien Naftali Bennett, issu de la droite radicale, aujourd’hui à la tête d’une coalition allant de l’extrême droite à la gauche. ©AFP - GIL COHEN-MAGEN
Publicité

Une nouvelle page politique s’ouvre en Israël. La Knesset, le parlement israélien, a voté en faveur d’une coalition de huit partis, allant de l’extrême droite à la gauche. Que représente cette coalition pour les partis de gauche qui font leur retour dans la gouvernance du pays ?

Avec
  • Thomas Vescovi Chercheur indépendant en histoire contemporaine. Auteur de “L'échec d'une utopie. Une histoire des gauches en Israël”, ed. La Découverte.

Une nouvelle page politique s’ouvre en Israël. La Knesset, le parlement israélien, a voté en faveur d’une coalition de huit partis, allant de l’extrême droite à la gauche. Une coalition dirigée par le désormais premier ministre Naftali Bennett, chef de la droite radicale, qui signe la fin des 12 ans de gouvernance Nétanyahou et le retour des partis de gauche dans le jeu politique. Qu’est-ce que cela signifie pour la gauche israélienne ? 

Guillaume Erner reçoit Thomas Vescovi, chercheur indépendant en histoire contemporaine. Auteur notamment de “L'échec d'une utopie. Une histoire des gauches en Israël”, ed. La Découverte.

Publicité

Vous pouvez écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

Les Enjeux internationaux
11 min

L'équipe