Une lycéenne découvre ses propositions d'admission sur la plateforme Parcoursup, à Lille, le 22 mai 2018
Une lycéenne découvre ses propositions d'admission sur la plateforme Parcoursup, à Lille, le 22 mai 2018 ©AFP - Denis Charlet
Une lycéenne découvre ses propositions d'admission sur la plateforme Parcoursup, à Lille, le 22 mai 2018 ©AFP - Denis Charlet
Une lycéenne découvre ses propositions d'admission sur la plateforme Parcoursup, à Lille, le 22 mai 2018 ©AFP - Denis Charlet
Publicité

Plus de la moitié des 810.000 jeunes inscrits sur la nouvelle plateforme d'accès à l'enseignement supérieur Parcoursup avaient reçu mercredi matin au moins une réponse positive à leurs vœux, mais l'autre moitié restait en attente d'une proposition.

Avec
  • Hervé Christofol secrétaire général du Snesup-FSU

Quelque 350 000 candidats sont en revanche sur liste d'attente et doivent attendre que des places se libèrent. Sur Twitter, de nombreux messages traduisaient leurs frustrations, certains utilisant le mot clé "Parcoursupercherie". Lycéens déçus, parents anxieux, syndicats en colère: de nombreuses voix s’élèvent pour fustiger les dysfonctionnements de Parcoursup.

L'équipe